Hanick Hawley Duo, premier album.

On parle des disques ayant un rapport avec la clarinette, des nouveautés, des coups de coeur etc ...
Avatar de l’utilisateur
L'Altiste
Canard professionnel
Messages : 2329
Inscription : 30 janv. 2015, 13:01
Localisation : Caen
Contact :

Hanick Hawley Duo, premier album.

Message par L'Altiste »

Je vous laisse la description de leur site, on peut écouter des extraits sur ce lien : https://www.hanickhawleyduo.com/music

The album's title track is a short work by Jennifer Higdon, heard here in a premiere recording. Where that work is inward and understated, Higdon's "Clarinet Sonata" is extroverted and exuberant, its proportions almost symphonic in scale. Two other sonatas balance the album: Aaron Copland's iconic midcentury masterwork, and the world premiere recording of American composer Pierre Jalbert "Sonata for clarinet and piano", commissioned for the Hanick Hawley Duo by the Music Academy of the West in 2015. The album's centerpiece is Joan Tower's tour de force for solo clarinet, "Wings".
" Why not the alto clarinet? " (Norman Heim, Clarinet & Saxophone magazine, septembre 1990)
Selmer Alto & bec C*
Selmer Sib. série L & bec C85 120
Avatar de l’utilisateur
Jef
Chat noir éternel
Messages : 2071
Inscription : 13 mai 2004, 22:24
Localisation : Grand Paris
Contact :

Re: Hanick Hawley Duo, premier album.

Message par Jef »

Je ne connaissais pas cette sonate pour clarinette et piano de Copland. Ça a l'air chouette, merci ! :D
Ne serait-il pas plus approprié de rapatrier ton post dans la rubrique disque du forum ?
Père, vous ne pouvez imaginer la beauté du son de la clarinette ! W. A. Mozart, 1778.
> Édite la Clarinette Map - Un peu de son ? mon Souncloud ici
Avatar de l’utilisateur
L'Altiste
Canard professionnel
Messages : 2329
Inscription : 30 janv. 2015, 13:01
Localisation : Caen
Contact :

Re: Hanick Hawley Duo, premier album.

Message par L'Altiste »

Si... me suis trompé de sous-forum... :oops: :cry: un modo gentil qui passe par là svp ?

(edit) Ah, c'est fait ! merci ! :D
" Why not the alto clarinet? " (Norman Heim, Clarinet & Saxophone magazine, septembre 1990)
Selmer Alto & bec C*
Selmer Sib. série L & bec C85 120
Avatar de l’utilisateur
LEBOUBOU
Dieu grec
Messages : 393
Inscription : 24 mai 2012, 23:54
Localisation : Pau

Re: Hanick Hawley Duo, premier album.

Message par LEBOUBOU »

jef a écrit : 21 avr. 2021, 14:14 Je ne connaissais pas cette sonate pour clarinette et piano de Copland. Ça a l'air chouette, merci ! :D
je ne connaissais pas non plus
à part le concerto, je n'avais pas entendu parler d'une sonate de Copland.
il semble que c'est la transcription par le compositeur soi-même de la sonate pour violon
sur le site de la flute de pan, on peut l'entendre par Neidich
https://www.laflutedepan.com/partition/ ... iano-.html
Franck LE BOURHIS
Sib et La Selmer Privilège BD4/5JB, Alto Selmer B40, Basse BC Prestige BD5, Sax tenor Selmer série 3 Otto Link 7*
Avatar de l’utilisateur
Toineclar
Rouge-gorge
Messages : 618
Inscription : 07 juin 2019, 20:09

Re: Hanick Hawley Duo, premier album.

Message par Toineclar »

Tout simplement sur Youtube aussi:

Avatar de l’utilisateur
Jef
Chat noir éternel
Messages : 2071
Inscription : 13 mai 2004, 22:24
Localisation : Grand Paris
Contact :

Re: Hanick Hawley Duo, premier album.

Message par Jef »

Qu'est-ce que c'est moche ces clarinettes avec des clés dorées. Je trouve ça d'un Kitsch. Bon après il en faut pour tous les goûts…
Père, vous ne pouvez imaginer la beauté du son de la clarinette ! W. A. Mozart, 1778.
> Édite la Clarinette Map - Un peu de son ? mon Souncloud ici
Soupir
La nouvelle star
Messages : 197
Inscription : 08 mai 2019, 02:37
Localisation : Québec

Re: Hanick Hawley Duo, premier album.

Message par Soupir »

LEBOUBOU a écrit : 21 avr. 2021, 16:16
jef a écrit : 21 avr. 2021, 14:14 Je ne connaissais pas cette sonate pour clarinette et piano de Copland. Ça a l'air chouette, merci ! :D
je ne connaissais pas non plus
à part le concerto, je n'avais pas entendu parler d'une sonate de Copland.
il semble que c'est la transcription par le compositeur soi-même de la sonate pour violon
sur le site de la flute de pan, on peut l'entendre par Neidich
https://www.laflutedepan.com/partition/ ... iano-.html
Voici une desctription de cette sonate par Emma Johnson, qui l'a enregisté pour Naxos (2008):

Copland’s Clarinet Sonata (1943) was a response to the death in combat of Lieutenant Harry H. Dunham, an admired friend who was shot down in the Pacific and whose loss was felt keenly by the arts community. The work’s first incarnation was as the Violin Sonata No. 1 but in the late 1970s Copland reworked it for clarinet and piano. This involved transposing the work down a third and making a few other minor changes. The reworking owes much of its success to the fact that the focussed tone of the clarinet tends to emphasize the sense of the “long line”, of each idea moving coherently and ineluctably to the next, that is so crucial to Copland’s music. The clarinet sound also underlines the associations with other Copland works of the 1940s such as Appalachian Spring and the jazzy Clarinet Concerto.

Despite the sonata’s connections with war, the first movement (Andante semplice) is not overtly tragic but shows rather, as the commentator Howard Pollack puts it, “the values at stake: peace, civility and freedom”. The singing simplicity of the opening could be the sun rising over the vast open spaces of America. The singing line works itself up into jagged, dancing, thrusting music of the type that might have inspired the choreographer Martha Graham with whom Copland collaborated on the ballet Appalachian Spring. At the heart of this movement a moment of reflection is provided by a hymn-like melody in Shaker style.

The bare textures of the second movement (Lento) are bleak but also bring to mind the dignity of a war memorial or of a Remembrance Day parade. At one point the music rises to forte as the melodic lines develop into a three-part canon, and it as though the composer’s personal grief suddenly comes into focus. Composure is quickly recovered and the music resumes its ceremonial tread which is all the more devastating for its understated simplicity.

High spirits return for the third movement (Allegretto giusto). The rhythmic poise of the opening has all the swagger of big-band jazz, but this is only one of a patchwork of elements, from the eloquently lyrical to the zanily raucous, that are cleverly juxtaposed here. An earlier American composer, Charles Ives, seems at times to be looking over Copland’s shoulder as several ideas play simultaneously and recreate the “can do” bustle of a big American city. Unfortunately eventually the party must end. Disjointed phrases from the first movement poignantly bring the movement to a close in uneasy tranquility disturbed only by odd memories of dancing rhythms in the bass of the piano.


Perso, je préfère la sonorité de cette interprétation, moins gueularde et plus recueillie:

Avatar de l’utilisateur
Toineclar
Rouge-gorge
Messages : 618
Inscription : 07 juin 2019, 20:09

Re: Hanick Hawley Duo, premier album.

Message par Toineclar »

Soupir a écrit : 21 avr. 2021, 17:17
Perso, je préfère la sonorité de cette interprétation, moins gueularde et plus recueillie:


Entièrement d'accord.

Je ne suis pas fan de Neidich en général. Et de toutes les façons, je n'accroche pas trop à ce morceau, je n'ai pas réussi à l'écouter en entier. Je préfère le concerto que j'ai travaillé et qui m' donné bien du fil à retordre d'ailleurs !!!
Avatar de l’utilisateur
LEBOUBOU
Dieu grec
Messages : 393
Inscription : 24 mai 2012, 23:54
Localisation : Pau

Re: Hanick Hawley Duo, premier album.

Message par LEBOUBOU »

Toineclar a écrit : 21 avr. 2021, 16:52 Tout simplement sur Youtube aussi:

Je voulais surtout faire passer le lien vers la partition en vente sur le site de la la flûte de Pan
et j'ai d'ailleurs trouvé que c'est une excellente idée de leur part de mettre des liens vers des videos/audios des partitions qu'ils vendent :D
Franck LE BOURHIS
Sib et La Selmer Privilège BD4/5JB, Alto Selmer B40, Basse BC Prestige BD5, Sax tenor Selmer série 3 Otto Link 7*
Répondre