Clarinette basse Leblanc refaite à neuf

Le rodage, le nettoyage, les réparations et les conseils en tout genre sur la lutherie.

Messagepar Mouthe » Lun Jan 06, 2014 22:54 pm

EricW a écrit:
Mouthe a écrit:C'est dur à dire, ça dépend de l'état de la bestiole. 600 c'est déjà beaucoup. Elle est passée sous un camion ou bien ?


heu, non pas vraiment...
Elle a dormi pendant des années dans un placard parce que personne ne la jouait . C'est une Leblanc au mib
mais aujourd'hui, une Sib souhaite passer à la basse et selon elle est est "injouable"...et pas de pieds, tringles qui coincent, les tampons tout à changer, etc....
pourtant pas de camion...Pour 600 €, le luthier me pose le pied gratuitement. à 900€, le pied etait payant...
La musique est dans l'air. Tout ce que vous avez à faire, c'est d'en prendre autant que vous le voulez."-Edward ELGAR
BC Festival
Piano droit Feurich 1972
Avatar de l’utilisateur
Mouthe
Curieux
 
Messages: 52
Inscrit le: Mar Aoû 24, 2010 16:02 pm
Localisation: bourgogne

Messagepar EricW » Lun Jan 06, 2014 23:01 pm

Mouthe a écrit:
EricW a écrit:
Mouthe a écrit:C'est dur à dire, ça dépend de l'état de la bestiole. 600 c'est déjà beaucoup. Elle est passée sous un camion ou bien ?


heu, non pas vraiment...
Elle a dormi pendant des années dans un placard parce que personne ne la jouait . C'est une Leblanc au mib
mais aujourd'hui, une Sib souhaite passer à la basse et selon elle est est "injouable"...et pas de pieds, tringles qui coincent, les tampons tout à changer, etc....
pourtant pas de camion...Pour 600 €, le luthier me pose le pied gratuitement. à 900€, le pied etait payant...


Ok. Vu ce que tu dis alors 600 parrait déjà plus raisonnable. 900 nettement moins ...

E.
« Finalement, j’ai rencontré une brouette, et j’ai pensé qu’elle me prêterait une oreille attentive. » Lewis Carroll
Avatar de l’utilisateur
EricW
Infidèle de la première heure
 
Messages: 8406
Inscrit le: Lun Mai 16, 2005 22:38 pm

Messagepar Pierolivier » Mar Jan 07, 2014 9:18 am

Dim a écrit:c'est ma basse "avant" qu'on voit :D :

On la voit mais on l'entend pas vraiment, alors qu'ici... :D
Et puis va falloir que t'assure un minimum parce qu'il l'a habituée à envoyer tout de même un peu le Corentin ! :mrvert:
PO
Klaatu barada nikto
Avatar de l’utilisateur
Pierolivier
Gardien du temple
 
Messages: 5895
Inscrit le: Lun Oct 21, 2002 8:13 am
Localisation: Là où naissent les cloches et les andouilles.

Messagepar Pierolivier » Mar Jan 07, 2014 9:30 am

EricW a écrit:
Mouthe a écrit:

heu, non pas vraiment...
Elle a dormi pendant des années dans un placard parce que personne ne la jouait . C'est une Leblanc au mib
mais aujourd'hui, une Sib souhaite passer à la basse et selon elle est est "injouable"...et pas de pieds, tringles qui coincent, les tampons tout à changer, etc....
pourtant pas de camion...Pour 600 €, le luthier me pose le pied gratuitement. à 900€, le pied etait payant...


Ok. Vu ce que tu dis alors 600 parrait déjà plus raisonnable. 900 nettement moins ...

E.

De toutes façons 900€ ça ne vaut pas le coup c'est pratiquement les 2/3 du prix qu'elle vaudrait dans un état correct.
Pour la pique il vaut mieux que le support soit soudé sur le pavillon que fixé sur le corps du bas c'est beaucoup moins fragile.
Tu es dans quel coin Mouthe ? on peu peut-être t'orienter vers un luthier qui connais bien les basses.
PO
Klaatu barada nikto
Avatar de l’utilisateur
Pierolivier
Gardien du temple
 
Messages: 5895
Inscrit le: Lun Oct 21, 2002 8:13 am
Localisation: Là où naissent les cloches et les andouilles.

Messagepar Arouan » Mar Jan 07, 2014 14:00 pm

Mouthe a écrit:A votre avis, une réfection complète d'une basse ça va couter dans les combien d'euros? j'ai fait faire des devis pour notre société et ça va de 600 à 900€...Qu'est ce qui justifie une telle différence alors que les items sont quasi les mêmes?


La plupart des gens sur ce forum diront que c'est trop cher mais c'est pourtant les tarifs pratiqués à Paris pour la réfection totale... en général c'est entre 800 et 900 euros. La réfection totale signifie que l'instrument sera comme "neuf" (enfin pour ce prix on ne touche pas au plaquage des clés en général qui coûte in blinde). Si je ne me trompe pas l'instrument est entièrement démonté, le bois va dans le bain d'huile un certain temps, les tampons sont retirés, les clés polies, le bois poli aussi pour effacer un max de rayures, certains referont les gravures. Quand tout est tout propre, on remets les tampons, puis les axes, les clés sont étirées à chaud pour supprimer le jeu... vient enfin le réglage des levés et du bouchage etc.

Bon c'est très cher dans l'absolu c'est sûr... Je ne me rends pas trop compte de combien d'heures cela nécessite mais j'estime à deux jours le travail dessus (sans compter le bain d'huile) 100% du temps. Après entre 600 euros et 900 euros, je suis surpris que ce soit exactement les mêmes items mais les prix sont libres et la disparité géographique y est peut-être pour quelque chose aussi.

Contrairement à mes petits camarades je trouve que la réfection totale d'une clarinette basse vaut encore le coup si l'on regarde le prix d'un instrument d'occasion dans un état similaire ou neuf... faut que ce soit une bonne basse quand même.
Arouan
Chat noir
 
Messages: 1240
Inscrit le: Jeu Jan 21, 2010 15:03 pm
Localisation: Nantes

Messagepar Arouan » Mar Jan 07, 2014 14:06 pm

Pierolivier a écrit:
Dim a écrit:c'est ma basse "avant" qu'on voit :D :

On la voit mais on l'entend pas vraiment, alors qu'ici... :D
Et puis va falloir que t'assure un minimum parce qu'il l'a habituée à envoyer tout de même un peu le Corentin ! :mrvert:
PO


... mais elle n'avait donc pas besoin de tant de soins finalement, elle sonne plutôt pas mal sans retamponage (sans parler de l'excellent qualité du musicien)!!
C'est quoi son bec à M. Corentin ?
Musicalement sinon, je trouve qu'il ne va pas assez chercher dans les basses avec sa basse mais c'est affaire de goût.
Arouan
Chat noir
 
Messages: 1240
Inscrit le: Jeu Jan 21, 2010 15:03 pm
Localisation: Nantes

Messagepar Dim » Mar Jan 07, 2014 17:52 pm

Arouan a écrit:... mais elle n'avait donc pas besoin de tant de soins finalement, elle sonne plutôt pas mal sans retamponage (sans parler de l'excellent qualité du musicien)!!

il joue hein le garçon 8)
sinon je ne sais pas, je ne l'ai encore jamais vue :D mais d'après PO au téléphone elle était quand même limite jouable,
et puis y'a des propositions qui ne se refusent pas :D
Et le bec, je ne sais pas, je sais juste qu'elle est vendue sans, mais le Rico(W) va me prêter un C85 120 et un B40, je pourrais aussi tester son Poma et je me déciderai pour de bon au festoche de l'anche.

Arouan a écrit:La réfection totale signifie que l'instrument sera comme "neuf" (enfin pour ce prix on ne touche pas au plaquage des clés en général qui coûte in blinde). Si je ne me trompe pas l'instrument est entièrement démonté, le bois va dans le bain d'huile un certain temps, les tampons sont retirés, les clés polies, le bois poli aussi pour effacer un max de rayures, certains referont les gravures. Quand tout est tout propre, on remets les tampons, puis les axes, les clés sont étirées à chaud pour supprimer le jeu... vient enfin le réglage des levés et du bouchage etc.


Est-ce que tu es sur de ça ?
Si c'est TOUT ça, à la limite je pourrais comprendre un prix aussi élevé,
quand je dis 600 Euros je pense à un retamponnage complet, changement des ressorts et des lièges mais seulement ceux qui en ont besoin, réglages et corrections de jeux et un nettoyage superficiel de l'instrument, et ça va de soit le réglage des levées et du bouchage.
C'est à peu près ce que ça m'avait coûté pour ma Pedler Custombuilt, 550 exactement (avec réparation de fente :lol: ).

Mais je doute quand même que quand tu vas chez le luthier et que tu demandes une réfection complète de ta basse, soit compris dans le prix qu'il te donne comme ça le bain d'huile, le polissage de l'instrument et les clés étirées à chaud.

D.
L'ingénieur Barnier est formel, le projecteur de particules à double polarisation chromatique entrera en résonnance avec le palpeur de mirette si vous avez le malheur de le laisser branché. Il en résultera la destruction de votre beau câbleur tout neuf.
Avatar de l’utilisateur
Dim
La Castafiore !
 
Messages: 9653
Inscrit le: Ven Déc 30, 2005 18:17 pm
Localisation: Var (83)

Messagepar Arouan » Mar Jan 07, 2014 19:13 pm

Ben en tout cas c'est ce que j'ai eu pour mon Alto à l'atelier du globe (D. Barrault), c'est le tarif mais un poil plus cher proposé par Mercadier à l'époque, et c'est le devis annoncé que j'ai pour ma basse Leblanc à l'Olifant (pour la réfection sans le plaquage proposé par Baptiste)...

Par exemple ici: http://www.atelierduglobe.com/site/reparations il est bien fait mention du "rattrapage des jeux de la mécanique". Après il faut se mettre d'accord avec le luthier sur la signification exacte... pour certains cela pourra consister à rajouter des petits disques dans la tringlerie...mais pour 800 euros ceux que j'ai contacté prétendaient faire l'étirage des clés, et c'est ce que j'ai eu effectivement. Mais je n'ai qu'une seule expérience. Je vais confirmer quand même pour la basse tiens, tu me colle un doute, j'espère que je dis pas de conneries :roll: (mais sur l'alto c'est sûr, la mécanique a été ajustée partout avec bain d'huile pour le bois).

Je pense qu'il ne faut pas confondre retamponnage et remise en état.
Arouan
Chat noir
 
Messages: 1240
Inscrit le: Jeu Jan 21, 2010 15:03 pm
Localisation: Nantes

Messagepar edp » Mar Jan 07, 2014 20:03 pm

Oui les prix des réfections ont l'air bien plus élevées en Idf qu'en province. 400€ pour une clarinette c'est pratiquement un minimum, et les basses je n'ai pas encore vu de tarif en dessous de 650€.

Les tarifs annoncés sur le site de l'atelier du globe :

http://www.atelierduglobe.com/site/reparations

donnent une idée de ce qui se trouve sur Paris (800€ la basse au mib, 1000€ la basse à l'ut), sauf que chez lui le travail est très bien fait et en général l'état de l'instrument n'est pas si catastropĥique et donc on s'en sort pour moins.
Cor de basset, clar sib, clar basse
Avatar de l’utilisateur
edp
Canard professionnel
 
Messages: 2580
Inscrit le: Lun Avr 09, 2007 22:38 pm
Localisation: IDF

Messagepar Pierolivier » Mar Jan 07, 2014 20:04 pm

Bon alors le bain d'huile sous pression ya pas grand monde qui peu le faire, même les fabricant ne le font plus, à ma connaissance il n'y a que Yannick Ducasse et les luthiers qui ont accès à sa friteuse qui le proposent dont effectivement Batiste Fradet et David Barrault.
Le rattrapage des jeux c'est un minimum ça fait partie du B A ba de la formation des restaurateurs d'instruments à vent, ça se fait soit avec une pince particulière qui étire les tringles (Ferron explique dans "clarinette mon amie" comment en réaliser une) soit en refraisant les emplacement des vis dans les boules. J'ai ouïe dire que certains luthiers un peu malhonnête trichent en nouant du fil de nylon quand le jeux est important... :?
Et le nettoyage complet c'est sous l'eau avec une brosse et du liquide vaisselle :mrvert: c'est pas ce qui alourdi vraiment la facture :mrvert: après vaut mieux avoir un compresseur à air pour le séchage ! :wink:
Tout l'art de nos luthiers adorés réside dans le réglage des levées adapté au clarinettiste en fonction de sa morphologie quand on a affaire à un bon :D
PO
Klaatu barada nikto
Avatar de l’utilisateur
Pierolivier
Gardien du temple
 
Messages: 5895
Inscrit le: Lun Oct 21, 2002 8:13 am
Localisation: Là où naissent les cloches et les andouilles.

Messagepar EricW » Mar Jan 07, 2014 21:10 pm

Pierolivier a écrit:Le rattrapage des jeux c'est un minimum ça fait partie du B A ba de la formation des restaurateurs d'instruments à vent, ça se fait soit avec une pince particulière qui étire les tringles (Ferron explique dans "clarinette mon amie" comment en réaliser une) soit en refraisant les emplacement des vis dans les boules. J'ai ouïe dire que certains luthiers un peu malhonnête trichent en nouant du fil de nylon quand le jeux est important... :?


Note que ce n'est pas nécessairement une malhonnêteté : si le jeu est vraiment important, alors, si c'est un montage à tringle tu vas fracasser la boule (passer au travers), si c'est un montage à charnière tu vas transformer le tube en papier à clope, donc bon ... Les rondelles, c'est pas forcément un mal, mais en gros ça veut dire qu'au coup d'après tu rentres dans le lourd : changement des boules ou du tube ...

Je dis ça parce que j'ai les pinces à écrouir et les fraises à rattraper les boules. Mais je n'ai jamais été confronté à des cas extrêmes.

Ce dont parle Arouan m'a l'air différent : étirage à chaud ... C'est pour quel genre de montage ? Je vois l'idée, je vois ce que ça peut donner sur une charnière (ça doit être plus propre qu'avec l'écrouissage à la pince), mais pour les tringles j'ai un doute... (l'usure se fait dans le cône recevant la vis, je vois mal comment un étirement peut rattraper le jeu ...)

E.
« Finalement, j’ai rencontré une brouette, et j’ai pensé qu’elle me prêterait une oreille attentive. » Lewis Carroll
Avatar de l’utilisateur
EricW
Infidèle de la première heure
 
Messages: 8406
Inscrit le: Lun Mai 16, 2005 22:38 pm

Messagepar Mikosax » Mar Jan 07, 2014 23:28 pm

EricW a écrit:Je dis ça parce que j'ai les pinces à écrouir et les fraises à rattraper les boules. Mais je n'ai jamais été confronté à des cas extrêmes.


Juste un aparté un peu HS. La pince à écrouir, je vois comment la fabriquer. Mais les fraises pour creuser les boules, comment se les procurer ?
«Je ne suis pas d’accord avec la dictature des gagneurs d’argent, sauf que je suis contraint de les nourrir chaque jour !» Pierre Rabhi

Membre de l'Harmonie des cheminots de Dijon
Quelques notes sur le Jazz et la musique : Ressources Jazz
Avatar de l’utilisateur
Mikosax
Chat noir
 
Messages: 1109
Inscrit le: Mer Déc 12, 2007 8:59 am
Localisation: Entre la ville de la moutarde et le village du Chambertin

Messagepar EricW » Mer Jan 08, 2014 7:22 am

Mikosax a écrit:
EricW a écrit:Je dis ça parce que j'ai les pinces à écrouir et les fraises à rattraper les boules. Mais je n'ai jamais été confronté à des cas extrêmes.


Juste un aparté un peu HS. La pince à écrouir, je vois comment la fabriquer. Mais les fraises pour creuser les boules, comment se les procurer ?


Bah, un peu HS dans le fil mais pas dans la rubrique :wink:

Ici : http://www.atelier-octave.com/
ou là : http://www.boehmtools.de/index.php?id=1357

E.
« Finalement, j’ai rencontré une brouette, et j’ai pensé qu’elle me prêterait une oreille attentive. » Lewis Carroll
Avatar de l’utilisateur
EricW
Infidèle de la première heure
 
Messages: 8406
Inscrit le: Lun Mai 16, 2005 22:38 pm

Messagepar bass » Mer Jan 08, 2014 7:49 am

Pour rattraper le jeu des tringles il y a une méthode qui consiste à percer le bout qui est devenu trop grand sur quelques mm, puis y insérer un "pion" en force qu'il suffit ensuite d'équarrir au ø de la vis...et c'est reparti 8)
"si dieu l'pere & dieu le fils sont la seule & meme personne comment veux-tu qu'la mére & l'fils soient pas incestueux"
H F T.
bass
Dieu grec
 
Messages: 298
Inscrit le: Jeu Déc 17, 2009 17:41 pm
Localisation: Marais poitevin entre NIORT et LA ROCHELLE

Messagepar Dickie » Mer Jan 08, 2014 8:34 am

Excusez une question bête : c'est quoi, ça ressemble à quoi et ça sert à quoi une pince à écrouir ?

Larousse a écrit:
    Écrouir
    Déformer un métal ou un alliage, à froid ou à chaud, au-delà de sa limite d'élasticité.
    Modifier par la déformation les propriétés mécaniques et la structure d'un matériau.
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer - Guillaume d'Orange
À force de rater on finit par réussir - Les Shadoks
Association "En Coulisses"
Clarbasse, RC Prestige, clar alto, clar métal, clar mib
Avatar de l’utilisateur
Dickie
Râleur permanent
 
Messages: 7457
Inscrit le: Dim Mai 14, 2006 11:42 am
Localisation: A l'est du Mont St-Michel

PrécédentSuivant

Retourner vers Lutherie

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités

cron