Recherche de l'incidence du bois sur les barils

Le rodage, le nettoyage, les réparations et les conseils en tout genre sur la lutherie.

Messagepar jp » Jeu Juin 20, 2013 9:20 am

D'ailleurs je vais re-re-re-re-téléphoner au mien qui me doit le pognon des avances.
Si je viens vers chez toi, je veux bien essayer les barillets. En tout cas, ça donne clairement envie de s'acheter un tour à bois et de fabriquer. Celà dit, pour avoir un avis un peu réfléchi, il faudrait fabriquer quelques barillets dans chaque matériau pour avoir une idée de la variabilité de la fabrication. Je suis certain que le choix des essences de bois on quelque chose à voir avec leur capacité à être travaillés de façon aisée et reproductible.
jp
"L’histoire nous enseigne que se fier à la future bonne volonté d’un narcissique immoral et vindicatif n’est pas une très bonne stratégie à long terme".M.T. Anderson pour Slate
Avatar de l’utilisateur
jp
Slap's King
 
Messages: 4673
Inscrit le: Sam Mai 14, 2005 21:09 pm
Localisation: Grenoble

Messagepar Le Salon de Musique » Jeu Juin 20, 2013 10:56 am

Bon, avec nos outils (professionnels), on sait qu'on a une précision assez forte. On a fabriqué des outils spécifiques, utilisables sur toutes les matières.
Mais il est certain que la différence entre les essences vient aussi du travail de la matière; c'est peut-être l'intérêt de la matière d'ailleurs: la façon dont elle chauffe en étant tournée, etc....

PS: je te conseille plutôt un tour à métal, même pour tourner le bois. S'il tourne moins vite (encore que...), il est bien plus précis. Un peu plus cher, mais bien mieux !
Avatar de l’utilisateur
Le Salon de Musique
Curieux
 
Messages: 88
Inscrit le: Mar Aoû 09, 2011 18:56 pm
Localisation: Strasbourg

Messagepar jp » Jeu Juin 20, 2013 13:03 pm

Par contre, de la discussion qu'on vient d'avoir, je déduis que vous pouvez tourner des pièces à la demande, donc...
jp
"L’histoire nous enseigne que se fier à la future bonne volonté d’un narcissique immoral et vindicatif n’est pas une très bonne stratégie à long terme".M.T. Anderson pour Slate
Avatar de l’utilisateur
jp
Slap's King
 
Messages: 4673
Inscrit le: Sam Mai 14, 2005 21:09 pm
Localisation: Grenoble

Messagepar Le Salon de Musique » Jeu Juin 20, 2013 14:26 pm

Oui, pas de soucis... Une petite clarinette en cuir ? :mrvert:
Avatar de l’utilisateur
Le Salon de Musique
Curieux
 
Messages: 88
Inscrit le: Mar Aoû 09, 2011 18:56 pm
Localisation: Strasbourg

Messagepar clar_masaru » Jeu Juin 20, 2013 14:46 pm

Il y a des gens qui vendent des barils de clarinette. Ils varient en général en matière, perce, forme extérieure et le prix varie entre 80€ et 300€ environs.
http://www.clarinetpages.net/stuff-phil ... ning-rings
http://www.wka-clarinet.org/Mus_Ind_News2012.htm

Pour la matière : chaque matière absorbe différemment les vibrations. La différence doit être celle de l'absorption énergétique selon les fréquences audibles. Si la vibration n'est pas absorbée par une matière, elle devrait faire un instrument dont le rendement énergétique est le meilleur. Mais ça peut donner une sensation bizarre. Il me semble que le palissandre (rosewood) est le plus recherché pour cette propriété, parmi les bois. Mais alors, la matière qui n'absorbe pas l'énergie de vibration, le métal ou le verre doit être quand même bien meilleur... c'est pas pour ça que quand on tape sur un bout de métal, ça sonne plus longtemps que si c'est un bout de bois ? Il faut pas non plus que la matière apporte la résonance importante répondant à une note particulière.

En quel bois construit-on le piano, le violon, la guitare acoustique, etc. et quel vernis ou autres traitements superficiels appliquent-ils ?

Si on admet l'ébonite comme la meilleure matière pour le bec, pourquoi pas pour tout le corps ? (ou jusqu'au barillet ?) comme le fait Tom Ridenour ?

Et puis la perce : certaines formes devraient mieux favoriser la projection que certaines d'autres. L'architecte de salles de concert pourrait avoir un mot. Si ça se trouve, une surface intérieure complètement rugueuse ou non-lisse peut améliorer le résultat... Il y a aussi les connexions (jointures) avec le bec et le corps du haut de la clarinette qui peuvent être finement recherchées.

Bref, je suis très très intéressé, bon courage, et merci pour le partage des résultats !
Danse !... tant que la musique sonne, aussi bien que tu peux !
Avatar de l’utilisateur
clar_masaru
DEM certifié Clarafon !
 
Messages: 753
Inscrit le: Ven Oct 26, 2012 13:41 pm
Localisation: Entre les lignes

Messagepar Le Salon de Musique » Jeu Juin 20, 2013 14:59 pm

Eh bien il y a métal et métal... Je m'explique: quand on donne un petit coup d'ongle sur une tête de flûte en maillechort et sur une tête de flûte en argent massif, l'une résonne, pas l'autre. Mais je pense que ce que vous dites n'est pas dénoué de sens.
Violon est fait en érable (Madame est luthière violon; du coup, j'ai fait pleins d'essais avec ce type de bois, mais il ne se porte pas à ces instruments. Surtout à cause de l'humidité, mais aussi à cause de sa densité et - du coup - de l'éloignement de ses fibres). Pour les guitares, je crois que ça dépend pas mal du luthier (beaucoup de fruitiers ceci dit).
Je vais peut-être me faire appeler Arthur, mais je n'ai jamais trouvé que le vernis d'un violon changeait fondamentalement le son.
Bonne question pour l'ébonite. Si on considère que l'ébonite est la meilleure matière.......
Question surface intérieur, c'est justement l'intérêt des différentes matières qui réagissent différemment. Mon prochain essai rigolo: une spirale en acier dans le baril. Je vous tiendrai au courant des résultats ! Juste pour rire !
Avatar de l’utilisateur
Le Salon de Musique
Curieux
 
Messages: 88
Inscrit le: Mar Aoû 09, 2011 18:56 pm
Localisation: Strasbourg

Messagepar clar_masaru » Ven Juin 21, 2013 9:46 am

Et... personne ne pense même à reproduire le composite GreenLine ? C'est de l'epoxy + poudre de bois ? enfin, pour le baril ? J'ai entendu dire que le baril GL était aussi une option intéressante.
Danse !... tant que la musique sonne, aussi bien que tu peux !
Avatar de l’utilisateur
clar_masaru
DEM certifié Clarafon !
 
Messages: 753
Inscrit le: Ven Oct 26, 2012 13:41 pm
Localisation: Entre les lignes

Messagepar Le Salon de Musique » Ven Juin 21, 2013 9:53 am

Oui, enfin moi, j'ai un problème simplement commercial avec le GreenLine. C'est quand même le même prix que l'ébène... Trouvez l'erreur !
Avatar de l’utilisateur
Le Salon de Musique
Curieux
 
Messages: 88
Inscrit le: Mar Aoû 09, 2011 18:56 pm
Localisation: Strasbourg

Messagepar jp » Ven Juin 21, 2013 9:59 am

Ça coute combien les carrelets d'ébène pour faire une clarinette? (en comptant la perte, etc.).
Et le composite?
jp
"L’histoire nous enseigne que se fier à la future bonne volonté d’un narcissique immoral et vindicatif n’est pas une très bonne stratégie à long terme".M.T. Anderson pour Slate
Avatar de l’utilisateur
jp
Slap's King
 
Messages: 4673
Inscrit le: Sam Mai 14, 2005 21:09 pm
Localisation: Grenoble

Messagepar clar_masaru » Ven Juin 21, 2013 10:00 am

Le Salon de Musique a écrit:Oui, enfin moi, j'ai un problème simplement commercial avec le GreenLine. C'est quand même le même prix que l'ébène... Trouvez l'erreur !

Bien sûr c'est cher si on l'achète ! Mais tout le monde est autorisé de faire sa propre recette d'une matière composite équivalente à GL ou basée sur l'inspiration de GL, de toute façon pas très chère, je suppose. Et qui sait vraiment si leur GL est la seule composition louable acoustiquement ?
Danse !... tant que la musique sonne, aussi bien que tu peux !
Avatar de l’utilisateur
clar_masaru
DEM certifié Clarafon !
 
Messages: 753
Inscrit le: Ven Oct 26, 2012 13:41 pm
Localisation: Entre les lignes

Messagepar Dim » Ven Juin 21, 2013 10:06 am

Le Salon de Musique a écrit:Oui, enfin moi, j'ai un problème simplement commercial avec le GreenLine. C'est quand même le même prix que l'ébène... Trouvez l'erreur !

ben justement, y'a quasiment autant de bois avec en plus plein d'autres trucs, ensuite, un carrelet est reconstitué avec tout le matos nécessaire qui doit être assez conséquent, et y'a la recherche sur le matériau qui évolue, tout ça pour avoir un instrument avec toutes les qualités du bois sans ses inconvénients. C'est pas de l'ébonite ou de l'ABS, c'est quand même un peu plus novateur.

Rien ne me choque dans l'idée de le payer le même prix.
D'ailleurs c'est ce que j'ai fait :wink:

D.
- Comment dois-je l'entendre ?
- Par les oreilles, ces choses, des deux côtés de votre tête. J'ai les mêmes et vous me les échauffez.
Alambic Dieudonné Corydon Talon
Avatar de l’utilisateur
Dim
La Castafiore !
 
Messages: 9355
Inscrit le: Ven Déc 30, 2005 18:17 pm
Localisation: Var (83)

Messagepar clar_masaru » Ven Juin 21, 2013 10:12 am

Dim a écrit:D'ailleurs c'est ce que j'ai fait :wink:

D.

:?: ce que tu dis m'intéresse, peux-tu en dire plus ?
Ah en fait j'avais mal compris : comme quoi tu avais participé à l'invention (la création) de greenline. Je savais que tu soutiens GL et que tu es content de ta GL. Pardon.
Dernière édition par clar_masaru le Ven Juin 21, 2013 10:35 am, édité 1 fois au total.
Danse !... tant que la musique sonne, aussi bien que tu peux !
Avatar de l’utilisateur
clar_masaru
DEM certifié Clarafon !
 
Messages: 753
Inscrit le: Ven Oct 26, 2012 13:41 pm
Localisation: Entre les lignes

Messagepar jp » Ven Juin 21, 2013 10:19 am

C'est pas simple cette histoire de prix. Une entreprise c'est un truc global.
Combien coûte la poudre d'ébène? On peut pas répondre à cette question. De toute façon ils en ont parce qu'ils font des trous dans de l'ébène dont ils récupèrent la sciure. Mais s'ils font des clars avec cette poudre, cette poudre a de la valeur pour eux, du coup ils peuvent baisser les prix des clars en bois. De combien? Ca dépend de ce qu'ils gagnent sur les green line. Et la recherche sur le green line fait donc baisser le prix des clars en bois. De combien? Ben... c'est comptable et commercial, mais il n'y a pas une seule réponse à ça.
Au final, le prix d'un instrument c'est "combien est-ce qu'on peut le vendre" et pas "combien est-ce qu'il nous a coûté". Ces choses là sont un peu liées mais surtout il est à souhaiter que la somme globale à la fin de l'année soit positive.

Pour moi leur logique est : Le green line offre la même qualité d'instrument que le bois. Un instrument en greenline est autant haut de gamme que celui en bois (et rien que ça c'est une révolution!). Donc c'est le même prix.
jp
"L’histoire nous enseigne que se fier à la future bonne volonté d’un narcissique immoral et vindicatif n’est pas une très bonne stratégie à long terme".M.T. Anderson pour Slate
Avatar de l’utilisateur
jp
Slap's King
 
Messages: 4673
Inscrit le: Sam Mai 14, 2005 21:09 pm
Localisation: Grenoble

Messagepar Pierolivier » Ven Juin 21, 2013 13:45 pm

Dim a écrit:
Le Salon de Musique a écrit:Oui, enfin moi, j'ai un problème simplement commercial avec le GreenLine. C'est quand même le même prix que l'ébène... Trouvez l'erreur !

ben justement, y'a quasiment autant de bois avec en plus plein d'autres trucs, ensuite, un carrelet est reconstitué avec tout le matos nécessaire qui doit être assez conséquent, et y'a la recherche sur le matériau qui évolue, tout ça pour avoir un instrument avec toutes les qualités du bois sans ses inconvénients. C'est pas de l'ébonite ou de l'ABS, c'est quand même un peu plus novateur.

D.

Pour moi le problème avec le GreenLine c'est justement les "plein d'autres trucs en plus" que l'on arrive pas à connaitre puisque il y a secret de fabrication. Quid du formaldéhyde et autres COV qui sont principalement utilisés dans les liants pour agglomérer les particules de bois ?
C'est dommage qu'il n'y ai pas plus de communication sur cet aspect parce que c'est effectivement une alternative très séduisante au bois naturel. Et vu le développement actuel de l'imprimante 3D c'est un matériau qui pourrait très bien être adapté à cette utilisation.
PO
En ces temps difficiles, il convient d'accorder notre mépris avec parcimonie, tant nombreux sont les nécessiteux. François-René de Chateaubriand

Avatar de l’utilisateur
Pierolivier
Gardien du temple
 
Messages: 5670
Inscrit le: Lun Oct 21, 2002 8:13 am
Localisation: Seine St Denis

Messagepar Marcel » Ven Juin 21, 2013 15:06 pm

La réalisation de poudre d'ébène n'est peut-être pas simple! Consommation d'énergie pour réduire en poudre. Triage granulométrique. La conservation pour garder une constance hygrométrique. La réalisation d'un mélange homogène sans inclusion d'air, donc sous vide pour éviter d'avoir un carrelet de GL poreux. réalisation du carrelet peut être sous presse. Enfin usinage sur la même chaîne de production que pour le bois. Enfin, le nettoyage des machines avec des solvants plus ou moins agressifs. Il ne faut pas oublier le coût important des machines spécifiques à ce matériaux.
Amicales Salutations
Marcel
Saint-Louis Bb avec Black Cristal Sun anche n°2
Couesnon Bb avec Britone Roc ** *** anche n°1,5 ( B45point, RV5, Perrier, C85 120 ) anches 2,5 à 3,5
Avatar de l’utilisateur
Marcel
Rouge-gorge
 
Messages: 750
Inscrit le: Mer Jan 10, 2007 18:54 pm
Localisation: Touraine

PrécédentSuivant

Retourner vers Lutherie

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité