Crainte en passant l'écouvillon

Le rodage, le nettoyage, les réparations et les conseils en tout genre sur la lutherie.
Geanphy
Dieu grec
Messages : 247
Inscription : 11 janv. 2020, 15:44
Localisation : Lorrez le bocage 77

Message par Geanphy »

Dim a écrit :
iblix a écrit :Et oui j'essuie la clar montée, voilà, j'assume.
Pareil, dans le sens pavillon > bec, et un coup de chiffon dans les mortaise au moment du la ranger.
Geanphy a écrit :Je mets de la vaseline sur les mortaises... pharmacie du coin... pas bien ?
C'est les lièges qu'il faut graisser, pas les mortaises

Oui pardon, je voulais dire les lièges... :oops:
J'ai une Yam... pareil que ma moto mais ma moto c'est un deux temps alors que cette nouvelle Yam c'est tous les temps...
Avatar de l’utilisateur
Toineclar
Tentacule géant
Messages : 576
Inscription : 07 juin 2019, 20:09

Message par Toineclar »

Encore une différence pour moi: je ne graisse plus les lièges, mais les mortaises. Quand je graissais les lièges, la graisse sortait au niveau de la jointure une fois montée. En graissant la mortaise plutôt vers la partie haute, la graisse va sur le liège et l'excès éventuel va au fond de la mortaise. Il est facile de l'enlever quand il y en a trop d'accumulé avec un coton tige.
Geanphy
Dieu grec
Messages : 247
Inscription : 11 janv. 2020, 15:44
Localisation : Lorrez le bocage 77

Message par Geanphy »

Et tu es contre la vaseline @Toineclar ?
je sais bien que c'est du pétrole ... enfin issu de ! Mais ça sent toujours meilleur que le suif fait à la casserole... :mrvert:

Ah tiens, je vois l'huile de lin... mais ça colle... j'en utilise pour la corne de mes manches de couteaux , et le mécanisme perd en fluidité.
J'ai une Yam... pareil que ma moto mais ma moto c'est un deux temps alors que cette nouvelle Yam c'est tous les temps...
Avatar de l’utilisateur
Toineclar
Tentacule géant
Messages : 576
Inscription : 07 juin 2019, 20:09

Message par Toineclar »

Geanphy a écrit :Et tu es contre la vaseline @Toineclar ?
je sais bien que c'est du pétrole ... enfin issu de ! Mais ça sent toujours meilleur que le suif fait à la casserole... :mrvert:

Ah tiens, je vois l'huile de lin... mais ça colle... j'en utilise pour la corne de mes manches de couteaux , et le mécanisme perd en fluidité.
Je pense qu'il y a des sujets sur ces graisses dans le forum: on était quasiment tous tombés d'accord pour "La Tromba"

http://www.la-tromba.ch/produkte/fr/57100.html
Ramold
La nouvelle star
Messages : 171
Inscription : 18 mars 2017, 02:15

Message par Ramold »

Toineclar a écrit :...
Sinon, à part pour les métal où on n'a pas le choix, jamais de passage d'écouvillon dans une clarinette montée.
Je démontais toujours la clarinette pour la nettoyer.
J'ai entendu un jour mon prof dire à un élève : "Non, il faut toujours nettoyer la clarinette montée, en mettant l'écouvillon en bas et en remontant".
Depuis, je fais ce que je veux...

Sinon, j'utilisais de la vaseline avant, vu que j'en ais toujours pour le théâtre (faire des masques, pas ceux pour le covid). Mais c'est trop liquide, du coup, j'étais obligé d'en mettre à chaque fois, pis j'en retrouvais de partout. Maintenant je mets de la graisse pour liège, pour ce que ça vaut...
Avatar de l’utilisateur
Nicolas Buxi MERLE
Dieu grec
Messages : 281
Inscription : 24 févr. 2020, 22:13
Localisation : Bordeaux
Contact :

Message par Nicolas Buxi MERLE »

Vu comment est montée une clarinette, le sens des mortaises, elle ne risque pas de se déboîter si on tire l'écouvillon du pavillon vers le barillet.
Geanphy
Dieu grec
Messages : 247
Inscription : 11 janv. 2020, 15:44
Localisation : Lorrez le bocage 77

Message par Geanphy »

Euh... @Nico... t'as déjà démonté ? ou alors ma Yam est spéciale....
J'ai une Yam... pareil que ma moto mais ma moto c'est un deux temps alors que cette nouvelle Yam c'est tous les temps...
Avatar de l’utilisateur
Toineclar
Tentacule géant
Messages : 576
Inscription : 07 juin 2019, 20:09

Message par Toineclar »

Nicolas Buxi MERLE a écrit :Vu comment est montée une clarinette, le sens des mortaises, elle ne risque pas de se déboîter si on tire l'écouvillon du pavillon vers le barillet.
Elle peut se déboiter si tu la tiens par le corps du bas ou par le pavillon, et si l'écouvillon se coince dans le corps du haut, tu auras du mal à le récupérer.

J'ai vu suffisamment de gamins se faire avoir !
Avatar de l’utilisateur
Nicolas Buxi MERLE
Dieu grec
Messages : 281
Inscription : 24 févr. 2020, 22:13
Localisation : Bordeaux
Contact :

Message par Nicolas Buxi MERLE »

Oui j'ai oublié de préciser, si tu tiens par le corps du haut et que tu tire l'écouvillon dans le sens pavillon vers barillet, je ne vois pas comment l'écouvillon peut entraîner un élément de la clarinette et la déboîter. Enfin vu tous les avis j'ai l'impression que peu importe la manière de faire, le principal c'est de faire les choses avec attention et délicatesse :wink:
Avatar de l’utilisateur
Pierolivier
Pithéclarinethantropus
Messages : 6226
Inscription : 21 oct. 2002, 08:13
Localisation : Là où naissent les cloches et les andouilles.

Message par Pierolivier »

Depuis pas mal d'années j'utilise des écouvillons que j'ai fabriqué avec des carrés de tissus en microfibre pour le ménage.
J'ai jamais eu aucun problème. Je nettoie mes clarinettes démontées du haut vers le bas sans raison vraiment particulière ci ce n'est que ça me semble plus logique puisque c'est le sens d'écoulement de l'eau et je n'utilise ni sopalain, kleenex ou pq par soucis d'écologie.
PO
Pisser sans péter c'est aller à Dieppe sans voir la mer. Nicolas Hurtaut
Avatar de l’utilisateur
jp
Slap's King
Messages : 4979
Inscription : 14 mai 2005, 21:09
Localisation : Grenoble
Contact :

Message par jp »

La logique c'est le contre-courant : de bas en haut.
Sinon tu charges ton tissu et tu répartis l'eau sur toute la clar. Alors que dans l'autre sens, là où c'est presque sec, tu as un chiffon complètement sec donc tu essuies et là où il y plein d'eau ton chiffon agit encore. Imagine si tu avais une clar très longue et sèche au bout, tu ressortirais le chiffon complètement sec -> il aurait rien essuyé.
jp
"L’histoire nous enseigne que se fier à la future bonne volonté d’un narcissique immoral et vindicatif n’est pas une très bonne stratégie à long terme".M.T. Anderson pour Slate
Avatar de l’utilisateur
Pierolivier
Pithéclarinethantropus
Messages : 6226
Inscription : 21 oct. 2002, 08:13
Localisation : Là où naissent les cloches et les andouilles.

Message par Pierolivier »

jp a écrit :La logique c'est le contre-courant : de bas en haut.
Sinon tu charges ton tissu et tu répartis l'eau sur toute la clar. Alors que dans l'autre sens, là où c'est presque sec, tu as un chiffon complètement sec donc tu essuies et là où il y plein d'eau ton chiffon agit encore. Imagine si tu avais une clar très longue et sèche au bout, tu ressortirais le chiffon complètement sec -> il aurait rien essuyé.
jp
Ça a l'air logique dit comme ça mais franchement mon chiffon ressort toujours humide et la perce est bien sèche jusque là ou je peux passer le doigt tout au moins. Aussi bien sur la basse que sur la soprano. Peut-être l'effet micro-fibre ?
Et j'ajouterai que je n'ai jamais fendu une seule clarinette ! :mrvert:
PO
Pisser sans péter c'est aller à Dieppe sans voir la mer. Nicolas Hurtaut
Avatar de l’utilisateur
EricW
Infidèle de la première heure
Messages : 8872
Inscription : 16 mai 2005, 22:38
Contact :

Message par EricW »

jp a écrit :La logique c'est le contre-courant : de bas en haut.
Sinon tu charges ton tissu et tu répartis l'eau sur toute la clar. Alors que dans l'autre sens, là où c'est presque sec, tu as un chiffon complètement sec donc tu essuies et là où il y plein d'eau ton chiffon agit encore. Imagine si tu avais une clar très longue et sèche au bout, tu ressortirais le chiffon complètement sec -> il aurait rien essuyé.
jp
Je vois d'ici l'énoncé de la théorie. Ça pourrait commencer comme ça : soit une clarinette de longueur infinie... :mrvert:

E.
« Finalement, j’ai rencontré une brouette, et j’ai pensé qu’elle me prêterait une oreille attentive. » Lewis Carroll
Téhos
Touriste
Messages : 29
Inscription : 11 mars 2017, 02:43

Message par Téhos »

ça ne m'arrivera plus jamais :roll: ; j'ai coincé un écouvillon dans un sax soprano sans bocal , j'ai été obligé de couper l'écouvillon puis de sortir ce qui restais avec une baguette de soudure et ce ne fut pas évident , depuis s'ils ne l'ont pas à l'achat je fais rajouter par ma chere et tendre un lacet a l'autre extremité de l'ecouvillon pour le tirer dans l'autre sens , c'est indispensable au soprano et parfois utile avec une clarinette
Avatar de l’utilisateur
Pierolivier
Pithéclarinethantropus
Messages : 6226
Inscription : 21 oct. 2002, 08:13
Localisation : Là où naissent les cloches et les andouilles.

Message par Pierolivier »

jp a écrit :La logique c'est le contre-courant : de bas en haut.
Sinon tu charges ton tissu et tu répartis l'eau sur toute la clar. Alors que dans l'autre sens, là où c'est presque sec, tu as un chiffon complètement sec donc tu essuies et là où il y plein d'eau ton chiffon agit encore. Imagine si tu avais une clar très longue et sèche au bout, tu ressortirais le chiffon complètement sec -> il aurait rien essuyé.
jp
J'ai testé, ça marche aussi 8)
PO
Pisser sans péter c'est aller à Dieppe sans voir la mer. Nicolas Hurtaut
Répondre