Page 2 sur 2

MessagePublié: Ven Nov 01, 2019 19:46 pm
par Ramold
J'en ais une sur la mienne; et après un temps d'adaptation, je m'en sert beaucoup.
En plus, ça m'a permis de m'apercevoir que la positon de ma main gauche était pas géniale.

MessagePublié: Ven Nov 01, 2019 20:54 pm
par Toineclar
Etant de l'ancienne école et ayant bouffé pas mal de Klosé, j'ai passé plusieurs décennies sans ce levier: je savais gérer les cas difficiles en glissant comme sur les sax (mais sans roulette) ou en changeant de côté pendant la durée d'une note. Quand j'ai eu ma première clarinette pro, il m'a gêné, je l'accrochais sans arrêt. Je l'ai enlevé. Puis un peu plus tard, je l'ai remis pour voir: je me suis habitué à sa présence, je ne l'accroche plus, mais je ne m'en sers pas non plus !!!

MessagePublié: Sam Nov 02, 2019 8:21 am
par Pierolivier


C'est vrai que ça semble assez ingénieux et très facile à mettre en place. Il faut voir comment ça évolue dans le temps, s'il ne faut pas resserer les vis trop souvent ce qui à termes provoquerait une usure importante au niveau des serrages et un jeux permanent.
En tout cas c'est une bonne base de comparaison avec ce que pourra te proposer un luthier ou BC aussi bien pour le prix que pour la réalisation.
PO

MessagePublié: Sam Nov 02, 2019 10:30 am
par edp
Il est vrai que quelqu'un qui a beaucoup travaillé peut s'en passer, cependant des "béquilles" peuvent être utiles pour des personnes moins à l'aise. Mais j'ai été ravi de l'avoir sur ma sib principale, car je fais partie des mauvais et en plus je ne travaille pas suffisamment, cependant j'essaie aussi de m'en passer car je répète souvent sur ma sib de secours qui en est dépourvue. Du coup, sur ma basse ça fait partie des deux clés que je cherche à gauche (avec le ré grave), je me suis forcé à l'utiliser sur un morceau pour m'y habituer !

Pour la petite histoire, mon dernier prof (ancien soliste d'orchestre) ne l'a pas sur sa clarinette, et une fois je parlais avec lui de parties notées difficiles voire impossibles à jouer selon le Newhill sur un cor de basset Leblanc ou Selmer. Lui jouait le Leblanc lorsqu'il était pro. Après que je lui aie montré la position des clés supplémentaires sur mon Selmer, il a été capable de jouer les traits du Newhill. J'ai même été surpris qu'il a été capable de faire un saut du petit droit dans un legato qui à l'oreille était parfait :shock: ! A la limite, pour un instrumentiste très bien entraîné, doubler les clés des petits doigts serait presque superflu :mrvert:

MessagePublié: Sam Nov 02, 2019 12:25 pm
par Sapin
Ce qui est marrant dans l'histoire c'est que sur système Oehler la seule de ces quatre clés à être doublée c'est justement celle du mib!

MessagePublié: Sam Nov 02, 2019 13:43 pm
par Toineclar
C'est vrai que les saxophonistes font sans ces doubles clés, mais contrairement à la clarinette, les do#, do et si ne servent que dans le registre grave. Les systèmes allemands aussi ne les ont pas, je serais curieux d'essayer ça un jour, visiblement ça n'entrave pas leur virtuosité !
Et pour une clarinette descendant au mib ou plus, (full Boehm, Alto, cor de basset , basse, etc...), ce levier devient indispensable.

MessagePublié: Sam Nov 02, 2019 15:53 pm
par edp
Mais avec les rouleaux c'est sans doute nettement plus facile ...

MessagePublié: Sam Nov 02, 2019 16:33 pm
par Toineclar
edp a écrit:Mais avec les rouleaux c'est sans doute nettement plus facile ...


Ne serait-ce que sur un sax ténor, faire rapidement do/ré# ou pire do#/sib avec les petits doigts, ça demande des doigts assez costauds même avec des rouleaux !
Sinon, je me souviens que ma première clarinette prêtée par le conservatoire avait un rouleau sur la clé 4 (et deux tampons solidaires pour le mi grave).

MessagePublié: Sam Nov 02, 2019 20:39 pm
par Sapin
Sur système Oehler ce qui est difficile c'est sol#↘si ou sol#↘do# (respectivement do#↘mi ou do#↘fa#), on est obligé de glisser vers le bas avec le petit doigt gauche (c'est plus facile dans l'autre sens). Le reste ça va.