Problème avec Clarinette SELMER Privilège

Le rodage, le nettoyage, les réparations et les conseils en tout genre sur la lutherie.
Avatar de l’utilisateur
Dim
La Castafiore !
Messages : 10186
Inscription : 30 déc. 2005, 18:17
Localisation : Var (83)

Message par Dim »

Il faut aussi qu'on se remette en cause, si le clarinettiste était un peu moins rétrograde et conservateur, il aurait accepté que son instrument ne soit plus en bois et il n'y aurait plus de problèmes.
L'ingénieur Barnier est formel, le projecteur de particules à double polarisation chromatique entrera en résonnance avec le palpeur de mirette si vous avez le malheur de le laisser branché. Il en résultera la destruction de votre beau câbleur tout neuf.
matz
Dieu grec
Messages : 323
Inscription : 01 janv. 2006, 23:24
Localisation : Bayonne

Message par matz »

Pour le coup, je suis même pas sûr que ça vienne du bois vu le sertissage à cet endroit.
Je pencherais pour un collage beaucoup trop faible au regard des efforts dans la zone, les collages ça aime pas vraiment les efforts type cisaillement...
Soit leurs ingénieurs savent pas ça et c'est un défaut de conception, soit c'est ma clarinette qui a été mal fabriquée (mais a priori on est beaucoup), soit 0 prise en compte du retour d'expérience ce qui est anormal.

Mon luthier leur a demandé ce qu'ils préconisent pour déboiter le fourreau, je vous tiens au courant. Il va essayer lui même et s'il abîme, changement à la charge de Selmer.

Matz
Avatar de l’utilisateur
clario
La nouvelle star
Messages : 100
Inscription : 28 sept. 2020, 11:58
Localisation : 91

Message par clario »

Je ne sais pas si les instrumentistes à vent jouant des bois sont rétrogrades, mais l'offre pour des instruments neufs de qualité fabriqués dans des matériaux autres qu'un bois noble massif (pas toujours bien travaillé dernièrement selon les règles de l'art) n'est pas pléthorique.

Il n'y a guère que les instruments d'étude qui sont fabriqués en matériaux moins nobles que le bois depuis longtemps (resonite, plastique... ). Lorsque le commerce des bois précieux sera réellement interdit, les facteurs de nos instruments seront alors obligés d'employer ces matériaux primaires pour leur ligne haut de gamme, sans impact acoustique mais juste esthétique (et probablement économique). Les travaux des universitaires montrant l'absence d'impact des matériaux sur la qualité du son ne va pas dans le sens des arguments marketing des facteurs d'instruments.

Le service marketing de BC est à féliciter pour réussir à vendre de l'aggloméré (ie Greenline) pour les instruments haut de gamme , au même prix que ceux en bois précieux qui aurait été stocké / séché / travaillé /imposé pendant plus de 20 années. Je ne suis pas sûr que ce soit un choix pour les instrumentistes : il me semble que les gens sont assez lucides pour ne pas accepter de payer un instrument construit à base d'un matériau "bon marché" au prix d'un fabriqué en bois noble.
" Un homme digne de ce nom ne fuit jamais. Fuir, c'est bon pour les robinets. " - Boris Vian.
Avatar de l’utilisateur
Dim
La Castafiore !
Messages : 10186
Inscription : 30 déc. 2005, 18:17
Localisation : Var (83)

Message par Dim »

clario a écrit :Je ne sais pas si les instrumentistes à vent jouant des bois sont rétrogrades, mais l'offre pour des instruments neufs de qualité fabriqués dans des matériaux autres qu'un bois noble massif (pas toujours bien travaillé dernièrement selon les règles de l'art) n'est pas pléthorique.
Elle n'est pas pléthorique précisément parce que le clarinettiste est rétrograde et que quand il y a une tentative de nouveauté, elle ne se vend pas, on tourne en rond.
clario a écrit :Le service marketing de BC est à féliciter pour réussir à vendre de l'aggloméré (ie Greenline) pour les instruments haut de gamme , au même prix que ceux en bois précieux qui aurait été stocké / séché / travaillé /imposé pendant plus de 20 années. Je ne suis pas sûr que ce soit un choix pour les instrumentistes : il me semble que les gens sont assez lucides pour ne pas accepter de payer un instrument construit à base d'un matériau "bon marché" au prix d'un fabriqué en bois noble.
C'est ce que j'ai fait et je ne le regrette pas un instant,
déjà pour moi la noblesse d'un matériau est une considération qui me passe bien au dessus, c'est un non sujet, de plus je ne vois pas ce qu'il y a de noble à ravager des forêts pour importer des bouts de bois qui vont être mal séchés et du coup mal exploités. Tu parles d'un gâchis.
Et si certains trouvent lucides de dépenser 4000€ pour un instrument en matériau "noble" qui va s'ouvrir en deux parce que les conditions n'ont pas été réunies pour faire un instrument de qualité alors que pour le même prix ils auraient pu avoir un instrument aux qualités acoustiques identiques, à l'aspect visuel identique avec un matériaux quasi inaltérable*, grand bien leur en fasse, et ça me fait bien marrer. Et je trouve ça rétrograde, la boucle est bouclée.
* je vois d'ici les commentaires concernant la chute de l'instrument, mais un instrument n'est de toute façon pas fait pour chuter.
L'ingénieur Barnier est formel, le projecteur de particules à double polarisation chromatique entrera en résonnance avec le palpeur de mirette si vous avez le malheur de le laisser branché. Il en résultera la destruction de votre beau câbleur tout neuf.
Avatar de l’utilisateur
jp
Slap's King
Messages : 5041
Inscription : 14 mai 2005, 21:09
Localisation : Grenoble
Contact :

Message par jp »

Comme Dim. Je ne comprend même pas qu'on continue à fabriquer des clarinettes en bois issu de la déforestation.
jp
"L’histoire nous enseigne que se fier à la future bonne volonté d’un narcissique immoral et vindicatif n’est pas une très bonne stratégie à long terme".M.T. Anderson pour Slate
matz
Dieu grec
Messages : 323
Inscription : 01 janv. 2006, 23:24
Localisation : Bayonne

Message par matz »

matz a écrit :Pour le coup, je suis même pas sûr que ça vienne du bois vu le sertissage à cet endroit.
Je pencherais pour un collage beaucoup trop faible au regard des efforts dans la zone, les collages ça aime pas vraiment les efforts type cisaillement...
Soit leurs ingénieurs savent pas ça et c'est un défaut de conception, soit c'est ma clarinette qui a été mal fabriquée (mais a priori on est beaucoup), soit 0 prise en compte du retour d'expérience ce qui est anormal.

Mon luthier leur a demandé ce qu'ils préconisent pour déboiter le fourreau, je vous tiens au courant. Il va essayer lui même et s'il abîme, changement à la charge de Selmer.

Matz
Bonjour à tous,

Comme prévu je reviens vers vous.
Après démontage de la bague chez le luthier *suspens*...le bois a bougé et s'est même fissuré tellement il y a peu de matière dans la zone.
La clarinette étant encore sous garantie, retour chez Selmer.
On va voir s'ils proposent de changer que le corps du bas ou toute la clarinette, mon luthier leur ayant bien signifié qu'il était hors de question que je récupère un instrument fendu...
Je vous tiens au jus.

Matz
Avatar de l’utilisateur
Bigorzazou
Déesse éternelle
Messages : 619
Inscription : 09 août 2006, 20:20
Contact :

Message par Bigorzazou »

J'ai eu récemment un problème d'éclat au niveau du tenon du corps du bas. C'était dû à un choc (la bague a mangé aussi). C'est une clarinette sib Selmer signature. Mon luthier m'a dit que c'était un problème récurrent qui venait de la finesse du tenon... Plus léger, mais trop fragile.
Il a réussi à le réparer, mais ne m'a pas fait payer la réparation car il n'est pas sûr que ça tienne dans le temps. (Bon, c'est un copain aussi.)
Pour l'instant ça n'a pas bougé, mais la fissure était limitée au tenon.
Tandis que le nougat est inerte, il se colle aux gens qui le mâchent avec les pieds. (C'est pas de sa faute, on lui reproche rien, mais il aurait pu le dire).
matz
Dieu grec
Messages : 323
Inscription : 01 janv. 2006, 23:24
Localisation : Bayonne

Message par matz »

Merci pour le retour d'expérience.
Tu parles bien de la bague au niveau du tenon entre les deux corps également? Dans mon cas, aucun choc et la clarinette a 6 mois, c'est clairement un problème de conception, même en étant bloqué entre la bague et un sertissage ça bouge, c'est dingue qu'ils aient gardé ce design vu à quel point ça a l'air récurrent.
Avatar de l’utilisateur
Toineclar
Rouge-gorge
Messages : 633
Inscription : 07 juin 2019, 20:09

Message par Toineclar »

Bigorzazou a écrit :J'ai eu récemment un problème d'éclat au niveau du tenon du corps du bas. C'était dû à un choc (la bague a mangé aussi). C'est une clarinette sib Selmer signature. Mon luthier m'a dit que c'était un problème récurrent qui venait de la finesse du tenon... Plus léger, mais trop fragile.
Il a réussi à le réparer, mais ne m'a pas fait payer la réparation car il n'est pas sûr que ça tienne dans le temps. (Bon, c'est un copain aussi.)
Pour l'instant ça n'a pas bougé, mais la fissure était limitée au tenon.
Si tu parles bien du tenon du corps du bas, celui qui va dans le pavillon, je n'ai jamais vu de bague sur ce tenon sur une clarinette sib (et c'est vrai que le bois est super fin à cet endroit). Par contre, il y en a souvent une sur chaque tenon du corps du haut à partir d'un certain niveau de gamme.
Il y a par contre un cerclage sur la mortaise du pavillon.
Avatar de l’utilisateur
L'Altiste
Canard professionnel
Messages : 2375
Inscription : 30 janv. 2015, 13:01
Localisation : Caen
Contact :

Message par L'Altiste »

Selmer Privilège strikes again : j'ai appris qu'une copine musicienne a vu il y a quelques jours son tampon de clef 7 bis tomber comme une mouche morte en pleine répétition, pouf, comme ça. A l'achat il y a 5ans, elle avait deux boules changer car elle ne tenaient rien, du jeu dans les axes et les clefs, une boule trop percée. Et en prime des soucis de justesse.
" Why not the alto clarinet? " (Norman Heim, Clarinet & Saxophone magazine, septembre 1990)
Selmer Alto & bec C*
Selmer Sib. série L & bec C85 120
Avatar de l’utilisateur
EricW
Infidèle de la première heure
Messages : 9045
Inscription : 16 mai 2005, 22:38
Contact :

Message par EricW »

Le Bassiste a écrit :Selmer Privilège strikes again : j'ai appris qu'une copine musicienne a vu il y a quelques jours son tampon de clef 7 bis tomber comme une mouche morte en pleine répétition, pouf, comme ça. A l'achat il y a 5ans, elle avait deux boules changer car elle ne tenaient rien, du jeu dans les axes et les clefs, une boule trop percée. Et en prime des soucis de justesse.
Le coup du tampon qui tombe au bout de 3 ans je ne mettrais pas ça sur la tête de selmer, faut pas charrier. Ce sont des trucs qui peuvent arriver, même si c'est assez rare.

Les soucis de justesse c'est surprenant. Dans quel registre ? Ça sent des levées mal réglées.

Les boules qui déconnent, mal réglées, mal percées, ça j'ai déjà vu traîner. Moi même sur le corps du haut j'ai 3 boules mal alignées, résultat des emmerdes récurrentes de levée du tampon de do#/sol#.

Je parle de ma basse là hein, je ne sais pas de quelle privilège tu causes. une soprano ?

E.
« Finalement, j’ai rencontré une brouette, et j’ai pensé qu’elle me prêterait une oreille attentive. » Lewis Carroll
Avatar de l’utilisateur
L'Altiste
Canard professionnel
Messages : 2375
Inscription : 30 janv. 2015, 13:01
Localisation : Caen
Contact :

Message par L'Altiste »

Oui soprano, la Privilège MkII. Pour la justesse : de mémoire elle a un écart entre les registres. Si elle en a un de bon le reste est faux, ou un truc comme ça je lui demanderai si je la revoie. Elle veut acheter une Buffet la prochaine fois...
" Why not the alto clarinet? " (Norman Heim, Clarinet & Saxophone magazine, septembre 1990)
Selmer Alto & bec C*
Selmer Sib. série L & bec C85 120
Avatar de l’utilisateur
EricW
Infidèle de la première heure
Messages : 9045
Inscription : 16 mai 2005, 22:38
Contact :

Message par EricW »

Le Bassiste a écrit :Oui soprano, la Privilège MkII. Pour la justesse : de mémoire elle a un écart entre les registres. Si elle en a un de bon le reste est faux, ou un truc comme ça je lui demanderai si je la revoie. Elle veut acheter une Buffet la prochaine fois...
Alors ça c'est quand même fou... Normalement c'est une histoire réglée depuis l'apparition des perces polycylindriques cette historie d'écart entre les registres.

E.
« Finalement, j’ai rencontré une brouette, et j’ai pensé qu’elle me prêterait une oreille attentive. » Lewis Carroll
matz
Dieu grec
Messages : 323
Inscription : 01 janv. 2006, 23:24
Localisation : Bayonne

Message par matz »

Hum, non ça c'est faux, la privilège en sibé est plutôt très juste.
Avatar de l’utilisateur
Bigorzazou
Déesse éternelle
Messages : 619
Inscription : 09 août 2006, 20:20
Contact :

Message par Bigorzazou »

Toineclar a écrit :
Bigorzazou a écrit :J'ai eu récemment un problème d'éclat au niveau du tenon du corps du bas. C'était dû à un choc (la bague a mangé aussi). C'est une clarinette sib Selmer signature. Mon luthier m'a dit que c'était un problème récurrent qui venait de la finesse du tenon... Plus léger, mais trop fragile.
Il a réussi à le réparer, mais ne m'a pas fait payer la réparation car il n'est pas sûr que ça tienne dans le temps. (Bon, c'est un copain aussi.)
Pour l'instant ça n'a pas bougé, mais la fissure était limitée au tenon.
Si tu parles bien du tenon du corps du bas, celui qui va dans le pavillon, je n'ai jamais vu de bague sur ce tenon sur une clarinette sib (et c'est vrai que le bois est super fin à cet endroit). Par contre, il y en a souvent une sur chaque tenon du corps du haut à partir d'un certain niveau de gamme.
Il y a par contre un cerclage sur la mortaise du pavillon.

Pardon j'ai bugué dans ma tête au moment où j'ai écrit ce message... C'est la mortaise au niveau du pavillon qui a morflé, je ne me souvenais plus bien... On dit bien mortaise?? Parce que c'est aussi un genre de tenon pour pouvoir y sertir la bague en métal... :?
Par contre au niveau du tenon du corps du bas, j'ai bien une bague en métal, mais elle vient plutôt enchaper le tenon que simplement l'entourer...
Tandis que le nougat est inerte, il se colle aux gens qui le mâchent avec les pieds. (C'est pas de sa faute, on lui reproche rien, mais il aurait pu le dire).
Répondre