Jouer au chapeau

Pour tout le musical qui ne rentre pas ailleurs et l'activité du forum.

Jouer au chapeau

Messagepar Pierolivier » Lun Nov 11, 2019 9:49 am

On commence un peu à tourner avec mon groupe de musiciens amateurs et se pose la question de la rémunération dans le cadre de prestations organisées.
Nous ne sommes pas tous d'accord sur la rémunération au chapeau. Moi je suis contre par principe, je considère que c'est normal quand des musiciens (amateurs ou professionnels) proposent eux même un spectacle dans la rue, à la terrasse d'un café, dans le métro etc. sans organisation derrière. Dès lors que le spectacle est organisé par une asso, un lieu (bar, salle de spectacle) un festival etc. il y a un rapport employeur/employé qui selon moi implique une rémunération comme pour n'importe quel artisan qui travaille à son compte.
Dans mon groupe la question financière ne se pose pas vraiment car nous sommes tous salariés ou retraités (c'est bientôt mon cas :mrvert: ) néanmoins par principe et par respect des musiciens professionnels je considère que jouer au chapeau quand c'est l'organisateur qui le propose n'est pas correct. Éventuellement ce qui me semble acceptable c'est une solution intermédiaire ou l'on se mette d'accord sur un tarif fixe et que l'organisation passe le chapeau elle même et complète si le fixe n'est pas atteint.
Je sais que vous êtes un certain nombres dans le même cas que moi (musiciens amateurs qui se produisent en spectacle), quelle est votre position sur cette pratique et comment vous gérez ça?
PO
Klaatu barada nikto
Avatar de l’utilisateur
Pierolivier
Gardien du temple
 
Messages: 5922
Inscrit le: Lun Oct 21, 2002 8:13 am
Localisation: Là où naissent les cloches et les andouilles.

Messagepar Dim » Lun Nov 11, 2019 10:22 am

Ça dépend souvent qui tu as en face,
certains endroits comme les cafés associatifs fonctionnent comme ça, c'est clair dès le début, tu acceptes ou pas de jouer le jeu, et jusqu'à maintenant, à chaque fois que j'ai joué dans ces conditions, non seulement les gens étaient plutôt généreux, et en plus, si la soirée fonctionne bien, les gars n'hésitent pas à rallonger.

Je pense que si l'idée est un peu de s'adapter, si c'est une salle de spectacle qui fait payer 20 Euros, l'entrée, là c'est du business, il faut que le groupe soit payé en fonction, sinon déjà c'est pas honnête, et en plus ça fait une concurrence déloyale aux professionnels. Si c'est un bar qui travaille grâce au concert et que tu lui fais la soirée, pareil, il faut être payé en fonction.
Après pour les assos caritatives, les endroits ou il n'y a de prix d'entrée...La rémunération devient symbolique.
L'ingénieur Barnier est formel, le projecteur de particules à double polarisation chromatique entrera en résonnance avec le palpeur de mirette si vous avez le malheur de le laisser branché. Il en résultera la destruction de votre beau câbleur tout neuf.
Avatar de l’utilisateur
Dim
La Castafiore !
 
Messages: 9700
Inscrit le: Ven Déc 30, 2005 18:17 pm
Localisation: Var (83)

Messagepar iblix » Lun Nov 11, 2019 10:52 am

Je trouve qu'il y a des lieux où c'est une solution assez pertinente de fonctionner au chapeau, par exemple quand ce sont des bars où les gens passent un peu par hasard et restent s'ils accrochent. Ça permet de toucher un public qui ne te connait pas et ne payerait pas forcément une entrée.

Donc personnellement je n'ai pas de souci avec le principe (enfin à choisir je préfère un cachet fixe, mais bon...) mais il faut négocier certaines choses : pour moi le chapeau doit être annoncé clairement et passé par l'organisateur et jamais par le groupe, et il faut aussi un minimum garanti ou une participation de base du lieu (à voir en fonction du genre d'endroit).

Nous on a souvent fonctionné comme ça, en particulier en Allemagne, où on a déjà fait deux petites tournées.
Là-bas apparemment c'est la norme et je dois dire que c'est souvent très bien géré : des lieux qui ont une vraie programmation, qui gèrent leur promo, un public d'habitués qui comprend que le chapeau c'est pour payer le concert et donc ne mettent pas les piécettes du fond de leur poche.
Bon parfois il y a eu de mauvaises surprises, mauvaise promo, problème de progra ou impossibilité de négocier un minimum garanti... Notre bookeuse fait un super boulot mais parfois ça coince, je crois que c'est inévitable.
Brian: "You have to be different!"
The Crowd: "Yes, we are all different!"
Small lonely voice: "I'm not!"
Avatar de l’utilisateur
iblix
Canard professionnel
 
Messages: 2372
Inscrit le: Mer Fév 11, 2009 12:40 pm
Localisation: Bruxelles

Messagepar edp » Lun Nov 11, 2019 16:32 pm

Notre assoc joue au chapeau, mais en réalité aucun des musiciens n'est rémunéré. D'ailleurs moi ça me gênerait de toucher personnellement des sous car je ne suis pas musicien professionnel.

En revanche, le chapeau, qui est en général partagé (pas nécessairement équitablement) avec l'endroit où l'on joue, permet d'arrondir les fonds de l'assoc, pour acheter des partoches, louer une petite clarinette, payer des arrangements que nous fait le Chef, payer le Chef qui lui est professionnel. Donc indirectement ça fait baisser le montant de la cotisation, mais je ne vois pas les sous dans ma poche directement, et c'est mieux ainsi pour moi.
Cor de basset, clar sib, clar basse
Avatar de l’utilisateur
edp
Canard professionnel
 
Messages: 2599
Inscrit le: Lun Avr 09, 2007 22:38 pm
Localisation: IDF

Messagepar mangue bleue » Mar Nov 12, 2019 18:28 pm

Nous ,on demande 400€ la soirée, sachant que les pros ,qui sont sur le même créneau dans ma région, demandent 600€. On se cantonne à 7-8 dates par an. Ainsi on ne fait pas concurrence et tout se passe bien. L'argent récupéré sert à payer l'essence, du matériel de sonorisation....
Avatar de l’utilisateur
mangue bleue
Curieux
 
Messages: 92
Inscrit le: Mar Nov 07, 2017 13:45 pm


Retourner vers Blabla musical et vie du forum

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 12 invités