Ce que je joue dans la rue...

pour nous faire partager ce que vous jouez
Avatar de l’utilisateur
Le Bassiste
Canard professionnel
Messages : 2193
Inscription : 30 janv. 2015, 13:01
Localisation : Caen
Contact :

Ce que je joue dans la rue...

Message par Le Bassiste »

... tout est dans le titre.

J'ai eu l'idée de m'enregistrer aujourd'hui simplement pour me voir jouer parce qu'en fait, je joue comme ça quand je fais la manche, mais j'ai jamais l'occasion de m'écouter finalement, ou de prendre le temps d'analyser comment je joue devant les gens dans la rue. Je sais juste que j'envoie le bois pour attirer l'attention des passants et c'est tout ce qui compte sur le moment.

Comme le résultat m'a paru sympa, je partage avec vous. La base de l'impro c'est "Les nuits de Moscou".

" Why not the alto clarinet? " (Norman Heim, Clarinet & Saxophone magazine, septembre 1990)
Selmer Alto & C*
Selmer Sib. modèle 15 série L & C85 120
Avatar de l’utilisateur
jef
Chat noir
Messages : 1930
Inscription : 13 mai 2004, 22:24
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Ce que je joue dans la rue...

Message par jef »

Bonjour Hugues,
Le Bassiste a écrit : 27 mars 2021, 22:03 J'ai eu l'idée de m'enregistrer aujourd'hui simplement pour me voir jouer
Merci pour ce partage, c'est sympa de voir les participants du forum en chair et en os ! :D
Le Bassiste a écrit : 27 mars 2021, 22:03 je joue comme ça quand je fais la manche,
Quand tu joues dans la rue, tu joues seul ou accompagné ? pendant combien de temps ? Tu gagnes combien ? raconte c'est intéressant ! :D

Alors mon ressenti du matin.

Point positifs :
- techniquement tu es à l'aise. On sent que tu as de l'expérience, que tu n'es pas un débutant.
- ton son est vraiment joli

Points négatifs :
- Tu t'éloignes trop du thème à mon goût. Je l'ai reconnu, car je le joue avec mon groupe. Fais gaffe à ça, les gens dans la rue aiment bien avoir des musiques qu'ils reconnaissent. Ce qui donne cette impression c'est que tu joues beaucoup de chromatismes, trop selon moi..
- Le rythme. Avec ta volonté d'envoyer le bois comme tu le dis toi-même, cela nui à la régularité du tempo et même si c'est un peu ta marque de fabrique (le free jazz si j'ai bien compris), le public aime en général que le tempo soit en place. Moins de technique et un peu plus de simplicité pour jouer plus dans le temps. Là par exemple les irrégularités et l'excès de réponses chromatiques par rapport au thème font que cela manque de swingue. Mais peut-être n'était-ce pas ton but...

Voilà bon en même temps je ne suis pas dans la rue mais en pyjama, avachi devant mon ordi avec mes charentaises, l'haleine chargée des vapeurs d'alcool de la veille. Mes sensations auraient peut-être été différentes si je t'avais croisé déambulant dans les rues de Caen, le cerveau léger, la tête ailleurs, humant l'air frais et vivifiant de ta belle Normandie...

L'important est que tu t'éclates et c'est clairement le cas. Profite tu as raison ! bravo à toi ! :D
Père, vous ne pouvez imaginer la beauté du son de la clarinette ! W. A. Mozart, 1778.
> Édite la Clarinette Map - Un peu de son ? mon Souncloud ici
Avatar de l’utilisateur
Le Bassiste
Canard professionnel
Messages : 2193
Inscription : 30 janv. 2015, 13:01
Localisation : Caen
Contact :

Re: Ce que je joue dans la rue...

Message par Le Bassiste »

jef a écrit : 28 mars 2021, 06:56 - Le rythme. Avec ta volonté d'envoyer le bois comme tu le dis toi-même, cela nui à la régularité du tempo(...), le public aime en général que le tempo soit en place. Moins de technique et un peu plus de simplicité pour jouer plus dans le temps. Là par exemple les irrégularités et l'excès de réponses chromatiques par rapport au thème font que cela manque de swingue.
Cool, c'est exactement ce que je me suis dit en me voyant jouer, ça me rassure d'un sens. Trop d'accélération fait perdre le tempo. En groupe le batteur ou la pompe du guitariste me cadrent, tout seul ça part beaucoup et loin. C'est marrant comment seul à la guitare basse je suis solide sur le tempo et le groove (y vaut mieux d'ailleurs...) et seul à la clarinette ça part très vite.
" Why not the alto clarinet? " (Norman Heim, Clarinet & Saxophone magazine, septembre 1990)
Selmer Alto & C*
Selmer Sib. modèle 15 série L & C85 120
Avatar de l’utilisateur
EricW
Infidèle de la première heure
Messages : 8860
Inscription : 16 mai 2005, 22:38
Contact :

Re: Ce que je joue dans la rue...

Message par EricW »

Le Bassiste a écrit : 28 mars 2021, 08:57
jef a écrit : 28 mars 2021, 06:56 - Le rythme. Avec ta volonté d'envoyer le bois comme tu le dis toi-même, cela nui à la régularité du tempo(...), le public aime en général que le tempo soit en place. Moins de technique et un peu plus de simplicité pour jouer plus dans le temps. Là par exemple les irrégularités et l'excès de réponses chromatiques par rapport au thème font que cela manque de swingue.
Cool, c'est exactement ce que je me suis dit en me voyant jouer, ça me rassure d'un sens. Trop d'accélération fait perdre le tempo. En groupe le batteur ou la pompe du guitariste me cadrent, tout seul ça part beaucoup et loin. C'est marrant comment seul à la guitare basse je suis solide sur le tempo et le groove (y vaut mieux d'ailleurs...) et seul à la clarinette ça part très vite.
Je ne vais pas reprendre ce qu'a dit jef, tout y est, je seconde complètement son propos.

Et oui, les soufflants foutent toujours la zone dans le tempo :mrvert:

Bon, ça te donne des pistes de travail au moins :wink:

Ça me fait penser à un truc que je bosse depuis 6-8 mois et qui commence à porter ses fruits : à la clar basse, travail de la mélodie + la basse superposées (entremêlées plutôt). J'avais posté un enregistrement il y a quelques mois illustrant ça sur un thème macédonien.

Je t'en parle parce que ça peut être une façon de travailler : se forcer à placer la tonique des accords sur le premier temps, improviser sur le reste. Tu te plantes toi même les clous en quelque sorte. Je pense que ça peut être profitable.

E.
« Finalement, j’ai rencontré une brouette, et j’ai pensé qu’elle me prêterait une oreille attentive. » Lewis Carroll
Avatar de l’utilisateur
ceciledesb
Rouge-gorge
Messages : 737
Inscription : 21 août 2015, 13:45
Localisation : Suisse (Lausanne)

Re: Ce que je joue dans la rue...

Message par ceciledesb »

Merci pour le partage Le bassiste

Bon alors clairement, je suis désolée mais ce n’est pas du tout mon genre de came. Je ne ferais donc pas de commentaire sur le style et la construction de l’improvisation car je n’y comprends rien à cette musique :oops:
Par contre, je me permet de faire 2 petites remarques techniques :
- attention à tes attaques, par moment elles sont à la limite du canard. Tu peux relâcher pour donner des effets dans la phrases mais il faut faire attention à rester précis au démarrage.
- je pense que cela vient surtout du fait que tu improvise mais la synchronisation des doigts n’est pas toujours hyper carrée : le bouchage de ma main droite fait un peu « débutant », je ne sais pas comment l’exprimer je crois que tous les doigts ne tombent pas en face en même temps.
Sinon dans m’ensemble joli son, surtout dans le grave.
En tout cas chapeau, c’est courageux de ta part de faire de l’impro comme ça dans ma rue, tout seul !
Continues à te faire plaisir
Selmer Signature Sib - Récital La - BD5 - Steuer Exclusive 3.5 - Ligaphone C.L.A.S Or

Pour retrouver mon post de présentation c'est ici

"Jouer juste c'est jouer faux ensemble."
Avatar de l’utilisateur
Le Bassiste
Canard professionnel
Messages : 2193
Inscription : 30 janv. 2015, 13:01
Localisation : Caen
Contact :

Re: Ce que je joue dans la rue...

Message par Le Bassiste »

ceciledesb a écrit : 28 mars 2021, 09:51 la synchronisation des doigts n’est pas toujours hyper carrée : le bouchage de ma main droite fait un peu « débutant », je ne sais pas comment l’exprimer je crois que tous les doigts ne tombent pas en face en même temps.
Oui, effectivement, je vais y faire attention, merci.
EricW a écrit : 28 mars 2021, 09:28 ça peut être une façon de travailler : se forcer à placer la tonique des accords sur le premier temps, improviser sur le reste. Tu te plantes toi même les clous en quelque sorte. Je pense que ça peut être profitable.
C'est d'autant plus une bonne idée que je le fais à la guitare basse depuis très longtemps. Pourquoi j'y pense pas pour la clarinette ?...
ceciledesb a écrit : 28 mars 2021, 09:51 Sinon dans m’ensemble joli son, surtout dans le grave.
jef a écrit : 28 mars 2021, 06:56 - ton son est vraiment joli
Ah ça, ça me fait très plaisir ! :oops:
" Why not the alto clarinet? " (Norman Heim, Clarinet & Saxophone magazine, septembre 1990)
Selmer Alto & C*
Selmer Sib. modèle 15 série L & C85 120
Soupir
La nouvelle star
Messages : 120
Inscription : 08 mai 2019, 02:37
Localisation : Québec

Re: Ce que je joue dans la rue...

Message par Soupir »

Je vais seconder Cécile, an ajoutant:

- Au niveau structure générale du morceau, c'est OK de faire toute l'impro que tu veux, mais Il faut davantage l'ancrer au thème à mon avis. Tu plantes la mélodie principale au début, sans trop de fioritures, bien clairement pour que le public reconnaisse le truc. Ensuite tu peux digresser (même très loin rythniquement et tonalement), mais il faut y revenir de manière récurrente (pas forcément longtemps) et là il faut que ce soit clair à chaque fois.

- Les effets de glissando/gamme, diatonique ou chromatique, ça doit partir d'un point A pour arriver à un point B. Ici, j'ai l'impression d'un effet qui n'est raccroché ni avant ni après. Une bonne manière de le raccrocher (et de capter l'attention) est de jouer ces effets comme un gros crescendo, ce qui va t'aider a atterrir sur une note définie (et accentuée), et enchaîner depuis là.

- Le son gagnerait à être plus centré et mieux projeté. Pour cela, pense que tu joues pour les gens de l'autre côté de la rue (que tu imagineras large).

- Enfin, surtout dans la rue, il me semble super important de capter et surtout retenir l'attention. La gestique et le contact (visuel et auditif) avec le public comptent beaucoup pour cela. Tu peux t'entraîner devant un miroir à engager et maintenir la communication avec ton reflet. Tu peux aussi lever ta clarinette beaucoup plus, au moins par moments. Pour qu'un classicos te dise de lever ton biniou et de plus t'agiter, c'est que tu peux y aller!
Avatar de l’utilisateur
Le Bassiste
Canard professionnel
Messages : 2193
Inscription : 30 janv. 2015, 13:01
Localisation : Caen
Contact :

Re: Ce que je joue dans la rue...

Message par Le Bassiste »

Les remarques vont de le sens de mon ressenti en regardant la vidéo. C'est un document de travail.
" Why not the alto clarinet? " (Norman Heim, Clarinet & Saxophone magazine, septembre 1990)
Selmer Alto & C*
Selmer Sib. modèle 15 série L & C85 120
Répondre