Quintet pour clarinette de Mozart

On en cherche, on en trouve et on en parle ici.

Quintet pour clarinette de Mozart

Messagepar MoreFinn » Lun Déc 09, 2013 11:08 am

Existe-t-il une édition du quintet de Mozart qui s'impose réellement comme référence ?
(Je parle pour la clarinette en la et non pour la clarinette de basset)
Clarinettes Sib et La Buffet-Crampon RC Prestige (B40 Lyre - Vandoren V12 3,5) - Cor de basset Buffet-Crampon Prestige (B40 - Vandoren 3)
Souffler n'est pas jouer
MoreFinn
Dieu grec
 
Messages: 323
Inscrit le: Sam Fév 16, 2008 12:41 pm
Localisation: Rennes

Messagepar Clapat » Lun Déc 09, 2013 13:49 pm

Quand je l'ai joué, on s'était tous mis d'accord pour Barenreiter.

Pour ce répertoire, on tourne toujours autour des mêmes éditions de toute façon...Il vaut mieux car trop de "révisions" nuisent au charme de ce genre de pièces.

J'avais déjà expliqué pourquoi il y a quelques temps...
"C'est très difficile de jongler avec le second degré dans un monde où tout est pris au premier" - Charb
Avatar de l’utilisateur
Clapat
5RV Lyste
 
Messages: 584
Inscrit le: Mar Nov 15, 2011 10:17 am

Messagepar Clapat » Lun Déc 09, 2013 13:52 pm

J'ai oublié de préciser que Barenreiter prévoit un "ossia" si tu n'as pas de clarinette de basset. Dans leur version du concerto comme du quintette.
(je n'avais pas de la de basset non plus d'ailleurs).
"C'est très difficile de jongler avec le second degré dans un monde où tout est pris au premier" - Charb
Avatar de l’utilisateur
Clapat
5RV Lyste
 
Messages: 584
Inscrit le: Mar Nov 15, 2011 10:17 am

Messagepar Polymétis » Lun Déc 09, 2013 17:16 pm

Bonjour,
J'ai toujours joué en concert cette version acheté en 1970 (n°84 du catalogue Breitkopf alors).
La nouvelle référence : Breitkopf und Härtel Mozart, W. A.: Quintett A-dur KV 581für Klarinette (Bassettklarinette) und Streichquartett (W. Breig) Partitur und Stimmen n° KM 2289 [et Ausgabe für Klarinette [A] und Klavier N°EB 8784].
Je ne l'ai jamais fait travaillée, car il m'a été dit qu'elle avait fait l'objet d'une révision (comme les concerti de Weber).
Pour reprendre ce que dit Caplat
trop de "révisions" nuisent au charme de ce genre de pièces.
il a raison de préférer l'Urtext de Barenreiter qui n'existait pas de mon temps,mais la version d'origine de Breitkopf était alors la référence

Si tu veux, tu peux imprimer ici ma vieille version Breitkopf, je l'ai trouvée parmi toutes celles proposées par Imslp
Mozart Clarinet quintette KV581 Clarinet A.pdf
Partition solo "Stadler Quintette" KV581
(1.01 Mio) Téléchargé 218 fois


Fraternellement
Avatar de l’utilisateur
Polymétis
La nouvelle star
 
Messages: 133
Inscrit le: Ven Juin 21, 2013 9:13 am
Localisation: PARIS

Messagepar oracid » Lun Déc 09, 2013 20:10 pm

MoreFinn a écrit:Existe-t-il une édition du quintet de Mozart qui s'impose réellement comme référence ?
(Je parle pour la clarinette en la et non pour la clarinette de basset)

J'ai une version pour clarinette et piano Barenreiter de 2005 qui est révisée, réf en bas à gauche BA9163.
Et une version pour quintet Barenreiter de 2006 qui n'est pas révisée, réf. En bas à gauche BA4711.
Il me semble que toutes mes versions sur cd sont jouées en non révisées.
Avatar de l’utilisateur
oracid
Canard professionnel
 
Messages: 2329
Inscrit le: Sam Juin 28, 2008 20:40 pm
Localisation: 95

Messagepar MoreFinn » Mar Déc 10, 2013 0:48 am

Merci pour vos réponses.
En fait, Polymétis, j'ai la même édition que toi.
Clarinettes Sib et La Buffet-Crampon RC Prestige (B40 Lyre - Vandoren V12 3,5) - Cor de basset Buffet-Crampon Prestige (B40 - Vandoren 3)
Souffler n'est pas jouer
MoreFinn
Dieu grec
 
Messages: 323
Inscrit le: Sam Fév 16, 2008 12:41 pm
Localisation: Rennes

Messagepar jarjatte » Mar Déc 10, 2013 9:29 am

Clapat a écrit:J'ai oublié de préciser que Barenreiter prévoit un "ossia" si tu n'as pas de clarinette de basset. Dans leur version du concerto comme du quintette.


C'est quoi un Ossia?
Essaie toujours pour voir
Avatar de l’utilisateur
jarjatte
Cowboy
 
Messages: 971
Inscrit le: Mar Jan 08, 2008 8:58 am
Localisation: Palaiseau

Messagepar Dickie » Mar Déc 10, 2013 10:05 am

jarjatte a écrit:
Clapat a écrit:J'ai oublié de préciser que Barenreiter prévoit un "ossia" si tu n'as pas de clarinette de basset. Dans leur version du concerto comme du quintette.


C'est quoi un Ossia?


Une variante
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer - Guillaume d'Orange
À force de rater on finit par réussir - Les Shadoks
Association "En Coulisses"
Clarbasse, RC Prestige, clar alto, clar métal, clar mib
Avatar de l’utilisateur
Dickie
Râleur permanent
 
Messages: 7450
Inscrit le: Dim Mai 14, 2006 11:42 am
Localisation: A l'est du Mont St-Michel

Messagepar Polymétis » Mar Déc 10, 2013 13:48 pm

Bonjour

MoreFinn a ecrit : En fait, Polymétis, j'ai la même édition que toi.


Cette version correspond notamment (note pour note) à la version enregistrée par Karl Leister et les Solites du Berliner en 1978 chez
Deutsche Grammophon ‎– 138 996 (vinyle) (je ne sais si le cd existe mais j'écoute toujours mon vinyle), une excellente version.
Avatar de l’utilisateur
Polymétis
La nouvelle star
 
Messages: 133
Inscrit le: Ven Juin 21, 2013 9:13 am
Localisation: PARIS

Messagepar pronier » Ven Déc 27, 2013 22:37 pm

Bonsoir
Pardonnez cette question un peu élémentaire sans doute:
J'aimerais m'instruire un peu sur ce sujet des révisions.
S'agit il du manque d'une partition originale authentique? de reconstitution par l'éditeur de partitions manuscrites ? on imagine mal la révision d'un ouvrage littéraire,sauf dans le cas de traduction d'ouvrage étrangers, par quel processus en arrive t-on à des versions différentes? au niveau des notes, des accentuations, des ornements ?
Pendant des années je me suis surtout intéressé à la musique improvisée, je suis donc resté un peu ignare concernant les partitions de musique classique et leurs éditeurs.
merci d'avance
Avatar de l’utilisateur
pronier
Tentacule géant
 
Messages: 445
Inscrit le: Ven Mai 03, 2013 12:42 pm
Localisation: Etel 56410

Messagepar oracid » Sam Déc 28, 2013 7:56 am

pronier a écrit:S'agit il du manque d'une partition originale authentique?

Et bien oui, c'est bien là le problème.
Aujourd'hui, on va jusqu'à analyser l'encre sur le papier pour authentifier une partition.
Parfois, dans les bibliothèques, on retrouve une édition plus ancienne que celle qui servait de référence.
C'est comme ça que l'on a découvert que "Les quartets pour instruments à vents" de Rossini avaient, en fait, été écrits pour instruments à cordes et qu'il les avait écrits à 12 ans.
Avatar de l’utilisateur
oracid
Canard professionnel
 
Messages: 2329
Inscrit le: Sam Juin 28, 2008 20:40 pm
Localisation: 95

Messagepar fabemile » Mar Déc 31, 2013 16:20 pm

oracid a écrit:Rossini les avait écrits à 12 ans.

:shock:
Elles sont mortes mes gerbilles... :-(
Avatar de l’utilisateur
fabemile
Canard professionnel
 
Messages: 2804
Inscrit le: Ven Déc 08, 2006 1:35 am
Localisation: DIGNE (04)

Messagepar oracid » Mer Jan 01, 2014 8:00 am

fabemile a écrit:
oracid a écrit:Rossini les avait écrits à 12 ans.

:shock:

Oui, c'est ce qui est indiqué dans le livret de ce cd : http://www.amazon.fr/String-Sonatas-1-6 ... ing+sonata
L'influence de Mozart est très net. Ces sonates sont vraiment magnifiques.
Rossini-String Sonatas.jpg
Avatar de l’utilisateur
oracid
Canard professionnel
 
Messages: 2329
Inscrit le: Sam Juin 28, 2008 20:40 pm
Localisation: 95

Messagepar fabemile » Mer Jan 01, 2014 17:59 pm

merci je vais aller écouter...
Elles sont mortes mes gerbilles... :-(
Avatar de l’utilisateur
fabemile
Canard professionnel
 
Messages: 2804
Inscrit le: Ven Déc 08, 2006 1:35 am
Localisation: DIGNE (04)

à propos des éditions critiques

Messagepar Le Plume » Dim Jan 05, 2014 15:23 pm

pronier a écrit:Bonsoir
Pardonnez cette question un peu élémentaire sans doute:
J'aimerais m'instruire un peu sur ce sujet des révisions.
S'agit il du manque d'une partition originale authentique? de reconstitution par l'éditeur de partitions manuscrites ? on imagine mal la révision d'un ouvrage littéraire,sauf dans le cas de traduction d'ouvrage étrangers, par quel processus en arrive t-on à des versions différentes? au niveau des notes, des accentuations, des ornements ?
Pendant des années je me suis surtout intéressé à la musique improvisée, je suis donc resté un peu ignare concernant les partitions de musique classique et leurs éditeurs.
merci d'avance


En fait, c'est exactement la même chose que pour des ouvrages littéraires: dès qu'il s'agit d'oeuvres un peu ancienne, il y a de multiples éditions, plus ou moins fautives, des corrections d'éditeurs peu scrupuleux, des manuscrits complets ou partiels, de la main de l'auteur (autographes) ou non... Si en plus on est sur du franchement ancien (genre, écrits antiques ou médiévaux), la situation est encore plus compliquée puisque les copistes ont forcément altéré le texte de copie en copie et tu te retrouve avec des lignées concurrentes du même texte: démêler l'écheveau devient une science à part entière, la philologie. Le travail de l'éditeur, c'est de rassembler et comparer les versions disponibles en utilisant des critères internes au texte (la philologie) mais aussi des sources extérieures, s'il y en a; ensuite, il y a forcément des choix à faire: dans une édition critique, ces choix seront rigoureusement explicités et justifiés, et les alternatives possibles seront présentées.

En musique, c'est pareil: on rassemble les sources, on les compare, on évalue leur fiabilité (par exemple, on accordera plus de valeur à un manuscrit autographe, s'il existe), et à partir de ça l'éditeur fait des choix, en se basant à la fois sur des considérations harmoniques, sur le style propre au compositeur, sur des informations extérieures s'il y en a (écrits de critiques ou de spectateurs, commentaires du compositeur...). Dans une édition critiques, on trouvera l'historique des différentes sources prises en compte ainsi que des notes précises, mesure par mesure, concernant ces choix ainsi que les variantes possibles. Les éditeurs pourront de plus moderniser l'écriture (par exemple, on ne passe plus de la clé de sol à la clé de fa pour les parties graves de clarinette), rétablir des liaisons qui étaient à l'époque sous-entendues, etc.

Les partitions dites "Urtext" sont celles qui se basent sur une édition critique de ce genre. Elles concernent principalement les compositeurs relativement anciens (disons, avant le développement d'une édition musicale "sérieuse" à la fin du XIXe siècle), mais pas seulement : Bärenreiter publie ces jours-ci une version Urtext de la messe pour deux choeurs a capella de Frank Martin (1890-1974), en collationnant les manuscrits connus de l'oeuvre ainsi que les éditions antérieures (BA7594). De même, sans que ce soit formellement un Urtext, la sonate pour clarinette et piano de Poulenc, qu'il avait envoyé à son éditeur quelques jours avant de mourir et qu'il n'avait donc pas pu contrôler, a fait l'objet de deux éditions révisées, la dernière en 2006 (Chester Music CH70972).

Dans le cas de Mozart, on a un gros avantage: une édition critique des oeuvres complètes de Mozart est disponible en ligne: Le Neue Mozart Ausgabe, qui date des années 50 mais qui je crois est révisé en continu. Si on s'intéresse à un morceau donné, c'est très éclairant de lire les préfaces et l'appareil critique - et ça permet de réviser l'allemand du lycée!

Il découle de tout ce qui précède qu'aucune édition n'est définitive: la connaissance progresse; de nouvelles sources viennent au jour; la compréhension de la manière de faire de la musique à une époque donnée s'améliore... Si un jour on retrouve un manuscrit autographe du quintette avec clarinette, il faudra probablement reprendre complètement les éditions actuelles!
Le Plume
Touriste
 
Messages: 36
Inscrit le: Dim Jan 30, 2011 12:55 pm
Localisation: Paris

Suivant

Retourner vers Partitions & Livres

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités