Page 1 sur 1

Détail de la sonate n°1 de Reger

Publié : 07 juil. 2022, 23:09
par LEBOUBOU
J'ai un doute affreux qui m'empêche de dormir!
Dans la sonate n°1 de Reger op49, à la mesure 70, le fa premier interligne est-il # ou pas?
mesure 70 Reger 1- 1°mvt
mesure 70 Reger 1- 1°mvt

Re: Détail de la sonate n°1 de Reger

Publié : 07 juil. 2022, 23:49
par Soupir
LEBOUBOU a écrit : 07 juil. 2022, 23:09 J'ai un doute affreux qui m'empêche de dormir!
Dans la sonate n°1 de Reger op49, à la mesure 70, le fa premier interligne est-il # ou pas?
Reger 1-1.jpg
Non, c'est un fa naturel tel qu'indiqué (l'altération accidentelle n'affecte qu'une seule hauteur de note, et pour une seule voix --je pense à la partie de piano par exemple qui possède plusieurs voix à chaque main--).

Tel que joué ici:
https://www.youtube.com/watch?v=wdeeTL306Y8&t=190s

Pour bien dormir après cela, il suffit de répéter le nom du compositeur en avant et en arrière à l'infini, car Reger à l'envers fait toujours Reger. :wink:

Re: Détail de la sonate n°1 de Reger

Publié : 08 juil. 2022, 23:41
par LEBOUBOU
Soupir a écrit : 07 juil. 2022, 23:49
LEBOUBOU a écrit : 07 juil. 2022, 23:09 J'ai un doute affreux qui m'empêche de dormir!
Dans la sonate n°1 de Reger op49, à la mesure 70, le fa premier interligne est-il # ou pas?
Reger 1-1.jpg
Non, c'est un fa naturel tel qu'indiqué (l'altération accidentelle n'affecte qu'une seule hauteur de note, et pour une seule voix --je pense à la partie de piano par exemple qui possède plusieurs voix à chaque main--).

Tel que joué ici:
https://www.youtube.com/watch?v=wdeeTL306Y8&t=190s

Pour bien dormir après cela, il suffit de répéter le nom du compositeur en avant et en arrière à l'infini, car Reger à l'envers fait toujours Reger. :wink:
Ton explication me va bien :-)
Mais avant 1850, ce genre de plan était tellement inconcevable qu'on n'avait pas à se poser la question.
Et effectivement, tous ceux que j'ai pu entendre ici ou là le jouent bécarre, donc je vais faire pareil épicétou!
Plus de quatuor à cordes pour jouer avec moi, je redonne dans la sonate avec plaisir.
Et j'ai au moins trouvé quelqu'un avec qui aborder Reger sans entendre chouiner sur la difficulté dès qu'on sort de Mozart, Weber et consorts.