Eline

Ici on se présente et on accueille les nouveaux venus.
éline
Touriste
Messages : 2
Inscription : 25 janv. 2021, 19:56

Eline

Message par éline »

Bonjour, je m'appelle Emeline et je suis clarinettiste depuis bientôt 10 ans. J'ai 15 ans (16 dans moins de 3 mois) et donc je joue en amateur. J'aime le classique en passant par le rock, et sans oublier le klezmer, donc hormis le jazz, j'apprécie à peut près :D

Je suis actuellement en 2 ème cycle, 4 ème année, et je me suis inscrite sur ce forum pour essayer d'avoir des méthodes pour arrêter de serrer trop fort mon bec. Je ne sais vraiment pas comment faire pour perdre cette vilaine habitude même en y mettant toute la volonté du monde (bon, peut-être pas à se point non plus :wink: )... si une personne qui a déjà eu à faire face à se problème et a trouvé comment arrêter, je suis preneuse! Ou même tout simplement en parler ça marche aussi^^

Merci d'avance et à de futur échange^^
Au revoir!
Soupir
La nouvelle star
Messages : 127
Inscription : 08 mai 2019, 02:37
Localisation : Québec

Message par Soupir »

Bonjour et bienvenue,

Je pense que c'est un probléme courant, je ne connais pas de clarinettiste (de formation classique) qui n'ait pas eu ce problème à un moment ou à un autre.

Le premier truc, c'est de battre en brèche la fausse idée reçue (malheureusement répétée par tant de professeurs) qu'on a du mal à se débarrasser d'une mauvaise habitude. Ça, c'est partir dèjà vaincu et penser que l'habitude est une entité indépendente de ta volonté. En fait, c'est exactement le contraire: il n'y a rien de plus simple que de corriger un probléme une fois celui-ci identifié. Il faut juste se concentrer dessus pour l'isoler et bosser. Donc la vraie méthode, ce n'est pas des exercices en soi, c'est ta concentration, laquelle peut être appliquée à des exercices.

Le principal problème est de bien décorréler la mâchoire (qui doir rester relax et ne pas serrer) des lèvres et joues (qui doivent maintenir une embouchure stable sans fuites).

Je suppose qu'il y a plein de manières pour arriver à cela, voici des pistes que j'ai explorées et ayant donné des résultats:

1. Jouer en essayant volontairement de désserrer jusqu'à la perte du son. En cherchant à atteindre cette limite, tu vas t'apercevoir que tu as une grande marge pour désserrer. En fait, tu devrais t'apercevoir en désserrant que la sonorité commence par s'améliorer avant de se perdre.

2. Jouer avec une anche vraiment trop faible. Le son nasillard devrait te déranger au point que tu vas penser à corriger le timbre en premier, et pour cela désserrer la mâchoire. Ensuite, tu reprends ton anche à la bonne force en te rappelant comme tu avais désserré avec ton anche faible.

3. Si tu serres, tu devrais avoir au bout d'un moment la lèvre du bas qui devient sensible à force d'appuyer sur les dents. Quand c'est bien sensible, tu te fais une bonne séance, avec des sons aigus (suraigus encore mieux) de nuance piano. Ca va te motiver à désserrer.

4. Travailler des larges intervalles, surtout ceux avec changement de registre. Là tu vas tout de suite voir que c'est bien plus facile en désserrant.

Bonne pratique!
éline
Touriste
Messages : 2
Inscription : 25 janv. 2021, 19:56

Message par éline »

Bonjour!

Merci énormément pour toutes ses méthodes et conseils, je prendrais bien soins de les faire correctement! En commençant par avoir une attitude positive, car je vais y arriver!

Et je vous tiendrait au courant, bien sûr! Bonne journée à toi Soupir!
Répondre