Détaché et lèvre inférieure

On parle ici de tout ce qui touche de près ou de loin à la clarinette exclusivement.

Détaché et lèvre inférieure

Messagepar Ver0-0 » Jeu Déc 24, 2015 11:31 am

J'ai tout écrémé sur le sujet, mais j'ai tout de même une question.... Touchez vous ( un peu) la lèvre inférieure avec la langue quand vous articulez?
En fait j'ai pas assez de place pour ne toucher que l'anche...*merci de votre aide
Clarinette depuis le 1er octobre 2014- E13-B40lyre- Clarinette basse BC ut prestige B40-
Avatar de l’utilisateur
Ver0-0
Chat noir
 
Messages: 1228
Inscrit le: Dim Jan 18, 2015 9:32 am
Localisation: 77

Messagepar Clair et net » Jeu Déc 24, 2015 12:09 pm

Peut être prends tu trop de lèvre et pas assez de bec ?
Clair et net
Canard professionnel
 
Messages: 2345
Inscrit le: Dim Sep 22, 2013 10:43 am

Messagepar jp » Jeu Déc 24, 2015 14:54 pm

Perso (je suis pas toujours très académique à la clar) je prends plutôt beaucoup de bec, très très peu de lèvre inférieure, et ma langue touche ma lèvre quand je détache propre (hmmmm… c'est pas toujours mon style de détaché, mais je fais pas de classique professionnellement). Pour moi c'est fondamental de laisser un espace de résonance sous l'anche quand on joue (c'est la base du son… sinon autant souffler dans la clarinette avec un tuyau) donc pour laisser cet espace, la langue vient (assez verticalement) au plus près de la lèvre inférieure.
jp
"L’histoire nous enseigne que se fier à la future bonne volonté d’un narcissique immoral et vindicatif n’est pas une très bonne stratégie à long terme".M.T. Anderson pour Slate
Avatar de l’utilisateur
jp
Slap's King
 
Messages: 4826
Inscrit le: Sam Mai 14, 2005 21:09 pm
Localisation: Grenoble

Messagepar edp » Ven Déc 25, 2015 20:42 pm

Je crois que tous les profs sont d'accord pour dire qu'on ne prend pas assez bec. J'avais entendu même deux profs dire "7mm au minimum", et mettre une surpastille qui sert de butée comme on a vu une photo sur ce site d'ailleurs.
Cor de basset, clar sib, clar basse
Avatar de l’utilisateur
edp
Canard professionnel
 
Messages: 2600
Inscrit le: Lun Avr 09, 2007 22:38 pm
Localisation: IDF

Messagepar Polymétis » Ven Déc 25, 2015 23:53 pm

La position idéale moyenne des incisives sur le bec est de 1,3 cm à 1,5 cm à ajuster en fonction des morphologies.
Dans la position A du schéma la langue effleure,voire ne touche pas la lèvre inférieure toujours en fonction de la morphologie de chacun.
Schéma détaché.jpg

Je vous redonne ma communication précédemment diffusée (je sais plus où sur le forum) au cas où :
J’utilise le terme d’attaque car le détaché en est une variation combinatoire (staccato, louré, attaque de début de liaison de phrase), seul diffère la duration de la note qui correspond au retour plus ou moins bref de la langue qui bloque la vibration de l’anche.
L’attaque A, de face est la plus utilisée et permet un staccato rapide, la langue est en contact avec l’anche et les alvéoles dentaires. Cette position couplée avec le retour de la langue sur le voile du palais au fond de la cavité buccale produit le double détaché [t,k,t,k….]
L’attaque B, prenant plus de surface d’anche, et étant un peu plus loin, est plus marquée, mais moins rapide. La variation combinatoire de ce mode d’attaque permet le slap. La prise d’encore plus de surface d’anche avec le dos de la langue, donne l'impression de coller la langue à l'anche en l'aspirant. La langue accompagne le départ de l’anche en l'écartant de la table du bec. Du fait de son élasticité l'anche revient à sa position première en bouchant d'un mouvement sec le bec de la clarinette. La langue reprend l'anche sur la table du bec dès son premier retour pour obtenir le slap. Pour faciliter la position, la langue doit prendre appui sur les incisives inférieures.
L’attaque C, devant l’anche, est le fait de la coupure du flux aérien par la langue (sans toucher l’anche) et est donc très doux, parfois presque inaudible dans une suite lourée continue.
L’attaque de colonne d’air, à l’aide du diaphragme et des muscles abdominaux, n’est pas à négliger (Brian Ferneyhough la combine avec le détaché conventionnel dans sa pièce pour clarinette basse "Time and Motion Study 1"), ce mode d’attaque est parfois appelé « diaphragmatique ». C’est aussi le mode « sans attaque » dans le son.


Les temps de l’émission (position A pour plus de facilité) :
1. la langue tiens l’anche
2. le musicien ventile (mais sans produire de son puisque l’anche est tenue par la langue) et met en pression la cavité buccale
3. la langue recule en lâchant l’anche et en la laissant vibrer (production du son) dans le flux aérien préparé par la ventilation préalable. Cette décomposition du mouvement est identique à la production des occlusives dentales ([d], [t]) souvent prises comme exemple.

Bonne Année à tous, mes meilleurs vœux musicaux
Avatar de l’utilisateur
Polymétis
La nouvelle star
 
Messages: 133
Inscrit le: Ven Juin 21, 2013 9:13 am
Localisation: PARIS

Messagepar Ver0-0 » Sam Déc 26, 2015 10:11 am

Merci!!
Je pense que je prends assez de bec mais trop de lèvre, ou alors elle n'est pas assez tendue elle finit par toucher la langue.. Le fait d'avoir fait de la flûte à bec n'aide pas pour tout!
Le plus dur c'est que j'avais enfin trouvé un son pas trop pourri et assez juste, tout modifier, bonjour la galère :( Mais pas le choix car en touchant la lèvre tout bouge, ça fait flap flap, c'est pas joli non plus! ( dans les aigues car dans les graves on n'entend rien)
Clarinette depuis le 1er octobre 2014- E13-B40lyre- Clarinette basse BC ut prestige B40-
Avatar de l’utilisateur
Ver0-0
Chat noir
 
Messages: 1228
Inscrit le: Dim Jan 18, 2015 9:32 am
Localisation: 77


Retourner vers Clarinette

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Google [Bot] et 4 invités

cron