Page 1 sur 3

Débuter sans connaître le solfége ?

MessagePublié: 02 Jan 2012, 13:18
par Nakria
Bonjour à tous,
J'ai découvert la clarinette il y a peu de temps (4 mois), et cet instrument me plait beaucoup,
au point que j'envisage de m'en acheter une pour apprendre.

Mais un sacré problème se pose à moi : Je n'ai jamais fait de musique (pour info j'ai 19 ans),
et je ne connais donc pas grand chose (voir rien du tout) au solfège.

Ainsi, je voulais votre avis sur la possibilité d'apprendre à jouer de la clarinette en
autodidacte et sans connaissance en solfège. Je sais par exemple qu'il y a les
tablatures en guitare, que le piano peut aisément s'apprendre à l'oreille (je parle
bien sûr des bases et d'un niveau permettant de s'amuser. Il est évident que sans
réel apprentissage le niveau est limité.). Mais qu'en est-il de la clarinette?

J'en profite aussi pour vous demander votre avis sur la clarinette qu'il convient
d'acheter pour bien commencer. Au vue de mes très maigres finances, je me demandais
si une clarinette en plastique d'occasion suffirait pour apprendre au moins le placement des doigts
et une certaine maitrise du souffle?

Merci d'avance pour vos réponses,
Nakria

MessagePublié: 02 Jan 2012, 13:51
par Dim
salut ,

ben quitte à apprendre un nouvel instrument autant le faire bien et apprendre le solfège en même temps non ?
Ca te prendra à peine plus de temps (à 19 ans on apprend vite) et au moins tu fais les choses bien.

Je pense que oui tu peux apprendre en autodidacte mais c'est infiniment mieux de prendre des cours,
et même en autodidacte de toute façon tu ne peux pas te passer d'une méthode et là, il va bien falloir apprendre à lire,
et certaines choses comme tout ce qui se passe dans la gorge et la bouche sont déjà très difficiles à expliquer en direct avec un prof, alors seul...

pour le modèle de clarinette, il y a un post ou le forum donne son avis, essaye d'éviter les chinoiseries.

Dim

MessagePublié: 02 Jan 2012, 16:35
par mistral6759
nakria,

suis du même avis ! suis un défenseur du solfège pour ce qui est de choper les bases...tu peux apprendre seule mais c'est toujours bien d'avoir de l'aide de connaisseurs. Ils t'apprendront à avancer, auront un oeil critique....

de plus, pour la pratique de clarinette, on rajoute une "difficulté" supplémentaire qu'est l'instrument, là pareil c'est toujours bien d'avoir l'aide de connaisseurs.

en résumé, ce qui me vient à l'esprit est qu'il existe des structures adaptées type école de musique (solfège & instrument) , sinon il existe des structures de cours à domicile (aide avec le crédit d'impot) où bien souvent le prof peut enseigner solfège & instrument.

MessagePublié: 02 Jan 2012, 20:09
par lilou7025
Pour ma part, je croyais que j'étais capable d'apprendre la clarinette en autodidacte (j'ai commencé toute seule pendant 8 mois avec "la clarinette à l'école de musique" de JL MARGO). Depuis que je prends des cours, j'ai énormément progressé, ce que je n'aurais pas pu faire en restant toute seule chez moi. La position, la tenue de l'instrument, la respiration sont des choses extrement importantes qu'il ne faut pas négliger... Donc pour ma part, je te déconseille de commencer toute seule, surtout que tu ne connais pas le solfege. Si tu prends un prof, celui-ci pourras t'aider à ce niveau.

Pour le choix de la clarinette, je pense qu'il vaut mieux acheter une clarinette d'occasion (leboncoin, ebay) plutot qu'une clarinette en plastique....

Bon courage

Lilou

MessagePublié: 02 Jan 2012, 21:23
par Dimitri
Il n'y a pas vraiment de règle pour apprendre à jouer de la clinche certains comme moi ont besoin de repères traditionnelles comme le solfège d'autres moins et certains peuvent très bien se passer du solfège. :wink: La méthode clès en mains qui conviendrait à tout les monde ne me semble pas encore exister. :mrvert:
J'ai rencontré des musiciens qui jouent comme des "Dieux" en se servant de leurs deux palourdes sans même connaitre le nom de solfège ni ce que peut être une tonalité ce dont je suis incapable de faire. :oops:

MessagePublié: 02 Jan 2012, 22:51
par oracid
Nakria a écrit:Mais un sacré problème se pose à moi : Je n'ai jamais fait de musique (pour info j'ai 19 ans),
et je ne connais donc pas grand chose (voir rien du tout) au solfège.

Le solfège n'est pas un problème, mais plutôt une solution.
L'objectif, c'est de faciliter l'exécution d'un morceau et non pas de la compliquer.
A mon avis, en te mettant au solfège, tu va gagner du temps.

Quelle méthode ?

MessagePublié: 03 Jan 2012, 06:46
par pyupyu
Dans son spectacle sur l'éducation (et donc l'apprentissage), Franck Lepage (visible sur www.scoplepave.org) fait une comparaison entre deux méthodes d'apprentissage de la lecture en faisant le parallèle avec le parapente :
"- voici un parapente, ici les suspentes droites, ici les suspentes gauches, ici les freins ... vas-y saute (méthode syllabique)
- voici un parapente, voici une chaise, choisis ce que tu veux et saute (méthode globale)"
la question que tu poses est finalement assez proche de ce choix, tant que tu ne choisis pas la chaise ;o)
Ancien percussioniste ayant boudé le solfège à l'adolescence, j'ai un mal fou dès que j'arrive à l'orchestre, que les nouvelles partitions arrivent et qu'ont fait une lecture. si je savais mieux lire la musique, je pense que j'y arriverai mieux. j'essaie de travailler la lecture petit à petit, mais ça me parait plus simple de commencer le solfège en même temps.
bonne journée
guy b.

MessagePublié: 03 Jan 2012, 08:26
par Dickie
On peut aussi faire du théâtre sans savoir lire, il suffit d'apprendre par cœur … mais c'est plus facile en sachant lire pour travailler où on veut quand on veut.

Et franchement, les bases du solfège, ce n'est pas la mer à boire, en 15 jours on a compris, il ne reste plus qu'à travailler.

MessagePublié: 03 Jan 2012, 09:38
par Dimitri
Ça dépend les personnes Dickie pour certains le solfège est un véritable enfer même si au fond il faut effectivement passer par là. :wink:

MessagePublié: 03 Jan 2012, 13:57
par jp
Il y a les musiques écrites... et les autres. Pour les musiques écrites, il faut connaître les codes, pour les musiques non écrites... aussi. Le solfège est un de ceux dont on a besoin pour les musiques écrites.
jp

MessagePublié: 03 Jan 2012, 14:16
par Clapat
Pour ma part, je dirais qu'il vaut mieux s'inscrire dans une école de musique assez rapidement pour pouvoir bénéficier d'un cours de Formation Musicale. Faut pas se leurrer, c'est un cours de solfège, mais plus complet que le simple apprentissage des règles de bases pour pouvoir lire une partition.
On y pratique tout un apprentissage sur l'écoute, l'analyse... Et on y fait aussi de la musique (oui, oui !!!) (chant, jeux rythmiques...)

Nakria, si tu résides dans une commune qui dispose d'une école municipale de musique, n'hésite pas à pousser la porte. De tels cours pour adultes sont proposés et pas chers (le prix est plus élevé pour les non-résidents).
Même dans un Conservatoire tu peux trouver de tels cours.

Je préfère que mes élèves adultes fassent aussi de la FM. De toute façon, ils se rendent vite compte que leurs progrès sont plus rapides ainsi.

MessagePublié: 03 Jan 2012, 14:25
par Dickie
Dimitri a écrit:Ça dépend les personnes Dickie pour certains le solfège est un véritable enfer même si au fond il faut effectivement passer par là. :wink:


Quand même il ne faut pas exagérer : connaître les nom des notes en clé de sol, dièses et bémols, les durées des notes, les silences, la notion d'armure, les signes de renvoi et la différence entre binaire et ternaire, ça suffit à savoir lire une partition de clarinette. Je maintiens qu'un adulte motivé peut le maîtriser en 15 jours. De même qu'on peut lire avec l'alphabet et les règles de bases du B-A-BA. c'est quand même loin de l'enfer ça.

Ensuite, si on veut approfondir, il est possible de passer des années sur le solfège, l'analyse, la formation musicale, le contrepoint, l'harmonie, etc … ça dépend juste des goûts de chacun.

MessagePublié: 03 Jan 2012, 14:46
par Clapat
Je crois comprendre ce qu'a voulu dire Dimitri. Quand j'étais gamin j'ai connu un apprentissage du solfège très scolaire, dans un Conservatoire pur et dur, avec obligation de résultat à la clé si on voulait ne pas se faire virer.
J'ai connu des musiciens pourtant très bons, pour lesquels un tel régime ne convenait pas. Cela ne les a pas empêché par la suite de faire une belle carrière.
Beaucoup d'élèves adultes ont cette image du solfège. Et c'est vraiment très tenace !! Car bien souvent, ils m'avouent reprendre la musique après avoir étés dégoûtés plus jeunes par des méthodes d'apprentissage à la hussarde.

Cela dit Dickie, je suis tout à fait d'accord avec toi quand tu dis que ce n'est pas la mer à boire. Faut s'y mettre, et bosser un peu. Les clarinettistes qui pratiquent en orchestre d'harmonie ont besoin de cet outil.
Personnellement je n'en suis pas mort de toutes ces années de solfège (je l'ai même remercié à plusieurs reprises). Mais je pense que j'aurais pu arriver au même stade de pratique musicale avec des cours de FM plus ouverts.
Avec certainement un petit brin de fantaisie et de créativité en plus...

Clapat

MessagePublié: 03 Jan 2012, 16:34
par Dickie
Clapat a écrit:Je crois comprendre ce qu'a voulu dire Dimitri. Quand j'étais gamin j'ai connu un apprentissage du solfège très scolaire, dans un Conservatoire pur et dur, avec obligation de résultat à la clé si on voulait ne pas se faire virer.
J'ai connu des musiciens pourtant très bons, pour lesquels un tel régime ne convenait pas. Cela ne les a pas empêché par la suite de faire une belle carrière.
Beaucoup d'élèves adultes ont cette image du solfège. Et c'est vraiment très tenace !! Car bien souvent, ils m'avouent reprendre la musique après avoir étés dégoûtés plus jeunes par des méthodes d'apprentissage à la hussarde.


Je suis d'accord aussi. Il y a vraiment un gros décalage entre les besoins solfégiques du clarinettiste de base et les exigences de certains conservatoires. Même si je pense que toute connaissance est bonne à prendre, il n'est pas nécessaire de savoir lire en clé d'ut 3ème ligne à 200 à la noire ou d'harmoniser une partition avec les règles du contrepoint de Bach pour s'amuser. Je me rappelle aussi avoir souffert sur mon Dandelot ou ma lecture en clé de fa, sans parler des dictées, mais finalement je suis content de savoir lire la clé de fa quand je dois reprendre la partition de piano ou de contrebasse pour un morceau de l'ensemble de jazz.

MessagePublié: 03 Jan 2012, 22:22
par jp
C'est marrant, en anglais il n'y a pas de traduction pour "solfège". Ils font pas. On apprend la musique avec son prof... et on y apprend à lire et écrire la musique aussi. Après il y a la théorie de la musique...
jp