le son et le matériau: besoin de preuves...

On parle ici de tout ce qui touche de près ou de loin à la clarinette exclusivement.

Messagepar oracid » Mer Aoû 10, 2011 22:04 pm

Dim a écrit:
Le Salon de Musique a écrit:Et je ne parle pas de l'idée qu'une clarinette "se vide"...

quel ton avis sur la question ?

T'as pas répondu, je crois .... :mrvert:
Avatar de l’utilisateur
oracid
Canard professionnel
 
Messages: 2329
Inscrit le: Sam Juin 28, 2008 20:40 pm
Localisation: 95

Messagepar Le Salon de Musique » Jeu Aoû 11, 2011 6:57 am

Pardon, je n'avais pas vu la question.
Je crois que ça dépend beaucoup des instruments.
J'ai déjà retapé des clarinettes qui avaient un son fantastique après; on ne peut absolument pas dire qu'elle est vidée.
Mais par contre, il est possible qu'elle ait changé de son par rapport à son origine. Il a plutôt tendance à s'éclaircir je trouve.
De là à jeter une clarinette tous les 10 ans, ça, je n'y crois pas du tout (délire de luthier et de fabricant je crois surtout...)
Et vous tous ? Qu'en pensez-vous ?
Avatar de l’utilisateur
Le Salon de Musique
Curieux
 
Messages: 92
Inscrit le: Mar Aoû 09, 2011 18:56 pm
Localisation: Strasbourg

Messagepar Dim » Jeu Aoû 11, 2011 7:12 am

Le Salon de Musique a écrit:De là à jeter une clarinette tous les 10 ans, ça, je n'y crois pas du tout (délire de luthier et de fabricant je crois surtout...)

il y a déjà plusieurs posts à ce sujet mais c'est toujours intéressant d'avoir un maximum d'avis de professionnels,

une explication qui avait l'air plausible c'est qu'avec le temps certains bouts de bois pourraient se microfissurer (plus ou moins) comme on peut le voir sur certaines clar anciennes et qu'à force la perce deviendrait une éponge et le son s'en trouverais franchement altéré,
ce qui rend la chose vraiment aléatoire, tout dépend du bout de bois en question, d'ou l'importance de bien examiner la perce avant d'acheter un vieil instrument.

Dim
L'ingénieur Barnier est formel, le projecteur de particules à double polarisation chromatique entrera en résonnance avec le palpeur de mirette si vous avez le malheur de le laisser branché. Il en résultera la destruction de votre beau câbleur tout neuf.
Avatar de l’utilisateur
Dim
La Castafiore !
 
Messages: 9793
Inscrit le: Ven Déc 30, 2005 18:17 pm
Localisation: Var (83)

Messagepar Le Salon de Musique » Jeu Aoû 11, 2011 7:14 am

Tiens, intéressant. Je vais chercher vos anciens post à ce sujet; ça m'intéresse tout ça !

Merci :wink:
Avatar de l’utilisateur
Le Salon de Musique
Curieux
 
Messages: 92
Inscrit le: Mar Aoû 09, 2011 18:56 pm
Localisation: Strasbourg

Messagepar oracid » Jeu Aoû 11, 2011 22:10 pm

Personnellement, je ne crois pas que le matériau influence le timbre, en cela, je m’en remets aux physiciens. Soit les longueurs d’ondes sonores peuvent se réfléchir sur les nervures ou les défauts du bois, soit ce n’est pas le cas.
Le seul argument qui me dérange, c’est que lorsque l’on fait une échographie, c’est bien les différences de densité ou le manque d’homogénéité qui crée l’image. Mais, il s’agit là de la conduction du son par les matériaux. Si on sonne une barre de fer ou un bâton de bois, le timbre sera différent. Mais pour ce qui est de la clarinette, le son se propage dans l’air et non pas dans le bois, cela n’a donc rien à voir avec l’écographie.
Reste le problème de la cloche. Lorsqu’on frappe une cloche, le timbre est différent pour cloche d’église et pour une cloche de vache. Mais dans ce cas, est-ce la cloche ou l’air qui vibre, ou les deux ?
Si ce qu’on entend, c’est le son de l’air contenu dans la clarinette, alors le matériau n’influe pas. Si on entend également le son conduit ou réfléchit par le bois, alors le timbre est différend pour chaque clarinette.
Bref, il ne s’agit pas ici d’avoir une position de principe, il s’agit d’une réalité physique, donc comme je l’ai déjà dit, il me semble qu’il faut s’en remettre aux physiciens, et bien savoir de quoi on parle.
Avatar de l’utilisateur
oracid
Canard professionnel
 
Messages: 2329
Inscrit le: Sam Juin 28, 2008 20:40 pm
Localisation: 95

Messagepar Dickie » Jeu Aoû 11, 2011 22:36 pm

Ben en pratique dans une clarinette c'est l'anche qui vibre, puis cette vibration se propage dans l'air et la longueur d'onde et donc la note est modulée par la longueur de tube ouverte. On peut imaginer que les irrégularités de la perce influent le son comme une ile à la surface d'un lac perturbe la propagation des ondes sur l'eau.
Pour la cloche, ben c'est elle qui vibre, pas l'air à l'intérieur, alors forcément le matériau influe sur le son, ainsi que l'épaisseur, la taille et la forme de la cloche, puisque c'est ce qui sonne. C'est pour ça que plus une cloche est grosse, plus elle sonne grave et que les cloches d'eglise ne sonnent pas comme les cloches de vaches (viens donc faire un tour à Villedieu-les-Poêles à 30 kms de chez moi, il y a une des plus anciennes fonderies de cloches encore en activité).
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer - Guillaume d'Orange
À force de rater on finit par réussir - Les Shadoks
Association "En Coulisses"
Clarbasse, RC Prestige, clar alto, clar métal, clar mib
Avatar de l’utilisateur
Dickie
Râleur permanent
 
Messages: 7466
Inscrit le: Dim Mai 14, 2006 11:42 am
Localisation: A l'est du Mont St-Michel

Messagepar octave » Ven Aoû 12, 2011 0:33 am

La polémique ne date pas d'aujourd'hui..... :wink:

D'après une expérience d'Adolphe SAX, facteur belge établi à Paris et datant de 1846 qui démontre que la nature des parois, pour autant que le matériau utilisé ne soit pas poreux, est sans effet sur la formation du timbre (Catalogue descriptif et analytique de V.Ch. MAHILLON). Jean SELMER n'est pas d'accord avec l'expérience de SAX sur la nature des parois. Suivant les matériaux employés, la qualité du bois, la nature du bois, le métal et son épaisseur ainsi que son état jouent sur l'émission et sur la composition du son (résultat sonore) en harmoniques.


Et moi Mr Jean je veux bien le croire.... :mrvert:
octave
Curieux
 
Messages: 90
Inscrit le: Ven Mai 27, 2011 12:31 pm

Messagepar oracid » Ven Aoû 12, 2011 22:38 pm

Dickie a écrit:C'est pour ça que plus une cloche est grosse, plus elle sonne grave et que les cloches d'eglise ne sonnent pas comme les cloches de vaches.

Je suis complètement d'accord avec ça, si on veut faire une comparaison, il faut que les deux cloches soient strictement identiques dans leur forme et leur volume. je parlais de cloche d'église et de vache parce que leur timbre est vraiment très éloigné.
Je pense qu'il faudrait d’abord définir les paramètres de l'expérience.
Par exemple, supposons un tube d'acier et une barre ronde en acier de même diamètre extérieur. Si on les frappe successivement avec le même marteau, auront-elles le même timbre ? Franchement, je ne sais pas.
Autre exemple, supposons un tube d’acier et un tube en plastique de même diamètre et de même épaisseur et tout les deux bien lisses. Soufflons dans les deux tubes par un moyen quelconque, la théorie dit que le timbre sera identique pour les deux tubes et que le matériau n’influe pas. J’accepte volontiers cette théorie. Je ne vois pas où est la difficulté de comparer le spectre des deux timbres, même avec Audacity on peut le faire. Et je suppose que dans un laboratoire ils ont des moyens nettement plus sophistiqués pour faire cette comparaison. Donc on devrait s’en remettre à la théorie et il n’y a plus débat.
Concernant la clarinette, le matériau, c’est du bois. Et le bois n’est pas un matériau aussi homogène dans sa surface que le métal ou le plastique. Donc, ce qui pose problème, ce n’est pas le bois en tant que matériau, ce qui pose problème c’est l’homogénéité de la surface interne d'un tube en bois.
Je pense que la solution au problème est simple, prenons un tube en métal et un tube en plastique identiques, avec une surface interne non lisse, non homogène, disons avec des formes rappelant les nervures du bois, mais exactement identique pour les deux tubes. Je pense que l’on peut faire ces deux tubes avec un procédé de moulage sans problème. Puis soufflons dedans et comparons les spectres.
Avatar de l’utilisateur
oracid
Canard professionnel
 
Messages: 2329
Inscrit le: Sam Juin 28, 2008 20:40 pm
Localisation: 95

Messagepar Ezran » Sam Aoû 13, 2011 9:13 am

Oracid a écrit:Si ce qu’on entend, c’est le son de l’air contenu dans la clarinette, alors le matériau n’influe pas. Si on entend également le son conduit ou réfléchit par le bois, alors le timbre est différend pour chaque clarinette.
Bref, il ne s’agit pas ici d’avoir une position de principe, il s’agit d’une réalité physique, donc comme je l’ai déjà dit, il me semble qu’il faut s’en remettre aux physiciens, et bien savoir de quoi on parle.


Dim a écrit:une explication qui avait l'air plausible c'est qu'avec le temps certains bouts de bois pourraient se microfissurer (plus ou moins) comme on peut le voir sur certaines clar anciennes et qu'à force la perce deviendrait une éponge et le son s'en trouverais franchement altéré


Physiquement parlant ça se tient : c'est en créant de "trous" agissant comme des résonateurs que nos ancêtres arrivaient à la superbe acoustique des cathédrales, "trous" de petite taille au regard de celle de la voûte et l'on utilise toujours ce principe dans la correction acoustique des salles notamment pour atténuer les fréquences médium (résonateurs de Helmholtz)

Que l'onde sonore se propage dans une salle ou dans un tube ne change rien au principe, si la perce perd sa surface lisse et réfléchissante et devient absorbante pour l'onde sonore, elle en modifie fatalement les caractéristiques.
«J'adore parler de rien, c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances.» Oscar Wilde
Sib BC E13 - Alto Leblanc - Basse Bundy
Avatar de l’utilisateur
Ezran
Canard professionnel
 
Messages: 2458
Inscrit le: Ven Mar 21, 2008 22:58 pm
Localisation: Var

Messagepar Le Salon de Musique » Mer Aoû 31, 2011 8:21 am

Assez d'accord avec ce principe ! Et ça se vérifie en fabrication "d'atelier" !
Avatar de l’utilisateur
Le Salon de Musique
Curieux
 
Messages: 92
Inscrit le: Mar Aoû 09, 2011 18:56 pm
Localisation: Strasbourg

Messagepar clario » Lun Nov 16, 2020 9:19 am

L'article (en anglais) des viennois Gregor Widholm, Renate Linortner & Co présentant une étude traitant l'impact (psycho-) acoustique de divers matériaux sur le son des flûtes est à nouveau disponible:
SILVER, GOLD, PLATINUM -AND THE SOUND OF THE FLUTE II Extended Version (2020) - November 2020 - Conference: ISMA 2001
" Un homme digne de ce nom ne fuit jamais. Fuir, c'est bon pour les robinets. " - Boris Vian.
Avatar de l’utilisateur
clario
Curieux
 
Messages: 60
Inscrit le: Lun Sep 28, 2020 11:58 am
Localisation: 91

Précédent

Retourner vers Clarinette

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités