Votre clarinette ?

On parle ici de tout ce qui touche de près ou de loin à la clarinette exclusivement.

Quelle clarinette ?

Leblanc ou Noblet
23
12%
E13 ou E11 ou E10 ou B12
39
21%
Selmer Odyssée ou Artys
2
1%
Selmer Signature ou Recital ou Saint Louis
13
7%
BC RC ou Prestige ou Festival ou R13 Ou Tosca
58
31%
Autre (Précisez dans votre message)
51
27%
 
Nombre total de votes : 186

Avatar de l’utilisateur
EricW
Infidèle de la première heure
Messages : 8945
Inscription : 16 mai 2005, 22:38
Contact :

Message par EricW »

Et donc pour te donner une idée de la ressemblance, regarde bien les clés et la taille des trous, c'est ça qui m'a fait dire que la conception est proche :
P1090664.JPG
« Finalement, j’ai rencontré une brouette, et j’ai pensé qu’elle me prêterait une oreille attentive. » Lewis Carroll
Avatar de l’utilisateur
L'Altiste
Canard professionnel
Messages : 2294
Inscription : 30 janv. 2015, 13:01
Localisation : Caen
Contact :

Message par L'Altiste »

Comme si les concepteurs avaient utilisé le même jeu de clefs pour les deux modèles. Corps du haut identique, spatule de la clef de Mi grave un poil rentrée en dedans, les trous, c’est pareil.
" Why not the alto clarinet? " (Norman Heim, Clarinet & Saxophone magazine, septembre 1990)
Selmer Alto & C*
Selmer Sib. série L & C85 120
Avatar de l’utilisateur
L'Altiste
Canard professionnel
Messages : 2294
Inscription : 30 janv. 2015, 13:01
Localisation : Caen
Contact :

Message par L'Altiste »

Portrait de famille !
Pièces jointes
IMG_4618.jpg
" Why not the alto clarinet? " (Norman Heim, Clarinet & Saxophone magazine, septembre 1990)
Selmer Alto & C*
Selmer Sib. série L & C85 120
Avatar de l’utilisateur
Pierolivier
Pithéclarinethantropus
Messages : 6290
Inscription : 21 oct. 2002, 08:13
Localisation : Là où naissent les cloches et les andouilles.

Message par Pierolivier »

Tu n'a plus ta clar métal ?
PO
Pisser sans péter c'est aller à Dieppe sans voir la mer. Nicolas Hurtaut
Avatar de l’utilisateur
L'Altiste
Canard professionnel
Messages : 2294
Inscription : 30 janv. 2015, 13:01
Localisation : Caen
Contact :

Message par L'Altiste »

Revendue il y a deux ans car pas assez utilisée : un instrument d'une telle qualité qui dort dans un coin ça me faisait mal au coeur, quand j'ai eu l'Alto je ne touchais plus du tout à la métal. Hors de question qu'elle ne soit pas jouée, mon luthier a trouvé en avril 2019 un acheteur qui l'a beaucoup aimée, et voilà. J'ai eu ma première Alto en janvier 2018, de toute l'année j'ai pas joué une heure sur la Sib. Début 2019 c'était pareil, inutile de la laisser enfermée. J'ai passé deux ans et demi sur l'Alto quasi exclusivement, de janvier 2018 à mai 2020. Et puis finalement j'ai pris une petite Sib Bundy plastique en mai 2020 parce que bon, une Sib c'est pratique mais là, au moins, j'avais pas le remords de la laisser dans un coin, c'était là "au cas où".

Cette année 2020, bilans divers à cause de plein de choses persos qui bouleversent complètement ma vie, et qui impactent forcément ma musique, j'ai enfin (merci le chômage !...) eu le temps de me poser, de jouer, et de réfléchir à ce que je joue vraiment et à ce dont j'ai besoin : ça fait 6 ans que j'ai repris la clarinette et que j'ai testé des trucs, et je m'achemine vers le sentiment très net que ce que je préfère jouer à la Sib, c'est certains modèles de Selmer : les RI, BT, CT, 10S, Privilège (plutôt la seconde version), Saint Louis et Récital. Pour ça aussi que je suis allé vers une Alto Selmer, je m'y suis senti comme chez moi en l'essayant. Quand j'ai vu une "L / Radio Improved" dans mon budget il y a quelques jours, j'ai foncé. Après, l'Alto reste la clarinette avec laquelle je m'exprime le mieux, qui ne me lasse pas quand je joue, mais il y a un côté rassurant d'avoir la Sib Selmer à côté, je l'explore quand je sens qu'un riff ou un pattern de batterie sonne mieux sur ou accompagné par la Sib. Là est son utilité, et niveau confort enchaîner les deux instruments l'un après l'autre c'est facile, ils sont de la même marque et je retrouve le même confort, tant à souffler que pour le clétage, zéro secondes d'adaptation nécessaires entre les deux. Je peux passer du temps à jouer des trucs sur la Sib, et quand je prend l'Alto juste derrière j'ai le sentiment de jouer la même mais en plus grave, sans aucune fatigue ni aucune mauvaise surprise, et ça c'est incomparable. Développer ma musique m'a poussé à reprendre du service à la Sib, mais j'ai besoin d'une clarinette à laquelle je serais attachée. Ces deux Selmer sont des instruments que j'aime profondément. Savoir que pendant une impro sur un de mes riffs je peux passer d'un instrument à l'autre sans calcul et sans aucune difficulté, avec la même pâte sonore, c'est vachement important.

(P.S. : je maintiens toutefois que c'est barbant d'avoir du bois, ça me stresse pour l'entretien par rapport au plastique et au métal, mais comme les modèles que je kiffe sont en bois... ouais, la Selmer métal, effectivement...)
" Why not the alto clarinet? " (Norman Heim, Clarinet & Saxophone magazine, septembre 1990)
Selmer Alto & C*
Selmer Sib. série L & C85 120
Avatar de l’utilisateur
L'Altiste
Canard professionnel
Messages : 2294
Inscription : 30 janv. 2015, 13:01
Localisation : Caen
Contact :

Message par L'Altiste »

Le Bassiste a écrit :j’ai remarqué ce soir un nombre à 4 chiffres gravé discrètement sur le corps du haut, je ne crois pas en avoir vu sur d’autres modèles de clarinettes Selmer que j’ai déjà testés ; quelqu’un sait à quoi ça peut correspondre ou quelle était son utilité ?
J'ai eu une réponse sur un forum américain : "That's either a factory number or the keywork mounter's number." / "C'est soit un numéro d'usine, soit le numéro de l'ouvrier assembleur".
" Why not the alto clarinet? " (Norman Heim, Clarinet & Saxophone magazine, septembre 1990)
Selmer Alto & C*
Selmer Sib. série L & C85 120
Avatar de l’utilisateur
Dim
La Castafiore !
Messages : 10117
Inscription : 30 déc. 2005, 18:17
Localisation : Var (83)

Message par Dim »

Le Bassiste a écrit :soit le numéro de l'ouvrier assembleur
C'était assemblé par des bagnards ?
L'ingénieur Barnier est formel, le projecteur de particules à double polarisation chromatique entrera en résonnance avec le palpeur de mirette si vous avez le malheur de le laisser branché. Il en résultera la destruction de votre beau câbleur tout neuf.
Avatar de l’utilisateur
L'Altiste
Canard professionnel
Messages : 2294
Inscription : 30 janv. 2015, 13:01
Localisation : Caen
Contact :

Message par L'Altiste »

Sinon, d’après un mail du magasin Clarinets Direct : « It is probably a patent number for a new design of key work.« , donc un numéro pour le nouveau modèle de clefs. La dernière spatule main droite a un »D » gravé en dessous, soit dit en passant.

Bref, je ne suis pas plus avancé. Mail à Selmer, j’attends une réponse.
" Why not the alto clarinet? " (Norman Heim, Clarinet & Saxophone magazine, septembre 1990)
Selmer Alto & C*
Selmer Sib. série L & C85 120
Avatar de l’utilisateur
L'Altiste
Canard professionnel
Messages : 2294
Inscription : 30 janv. 2015, 13:01
Localisation : Caen
Contact :

Message par L'Altiste »

Réponse de Selmer :
En effet, je n’avais jamais vu ce type de marquage. (...)
Sinon on peut imaginer un numéro de matricule ou d’indetification (instrument militaire, harmonie, conservatoire,…)
Du coup, la suggestion d' EricW est sans doute la bonne :
EricW a écrit :Peut-être que l'instru a appartenu à un orchestre, ou l'armée, ou... bref une institution qui a gravé un numéro d'identification ?

E.
" Why not the alto clarinet? " (Norman Heim, Clarinet & Saxophone magazine, septembre 1990)
Selmer Alto & C*
Selmer Sib. série L & C85 120
Avatar de l’utilisateur
Pierolivier
Pithéclarinethantropus
Messages : 6290
Inscription : 21 oct. 2002, 08:13
Localisation : Là où naissent les cloches et les andouilles.

Message par Pierolivier »

Le Bassiste a écrit :Sinon, d’après un mail du magasin Clarinets Direct : « It is probably a patent number for a new design of key work.« , donc un numéro pour le nouveau modèle de clefs. La dernière spatule main droite a un »D » gravé en dessous, soit dit en passant.

Bref, je ne suis pas plus avancé. Mail à Selmer, j’attends une réponse.
Les lettres gravées sous les spatules correspondent effectivement aux initiales du nom des monteurs.
PO
Pisser sans péter c'est aller à Dieppe sans voir la mer. Nicolas Hurtaut
Avatar de l’utilisateur
edp
Canard professionnel
Messages : 2721
Inscription : 09 avr. 2007, 22:38
Localisation : IDF

Message par edp »

Ah c'est bon à savoir, j'avais aussi un D sur une spatule d'une clarinette que j'ai revendu (alto Selmer ou basse Leblanc, je ne me souviens plus), je me demandais à quoi ça correspondait.
Cor de basset, clar sib, clar basse
Avatar de l’utilisateur
L'Altiste
Canard professionnel
Messages : 2294
Inscription : 30 janv. 2015, 13:01
Localisation : Caen
Contact :

Message par L'Altiste »

Cool, merci pour l'info.
" Why not the alto clarinet? " (Norman Heim, Clarinet & Saxophone magazine, septembre 1990)
Selmer Alto & C*
Selmer Sib. série L & C85 120
Avatar de l’utilisateur
L'Altiste
Canard professionnel
Messages : 2294
Inscription : 30 janv. 2015, 13:01
Localisation : Caen
Contact :

Message par L'Altiste »

EricW, tu voulais comparer avec ta Selmer métal :
EricW a écrit :Ah tiens, Le Bassiste, à propos de la selmer de 1931 : (...) tu mesurerais les diamètres de perce aux extrémités des différents morceaux qu'on compare ?
Je viens de passer chez mon luthier pour un soucis de ressort, j'en ai profité pour mesurer avec un pied à coulisse.

- tenon du milieu (bas du corps du haut) : 14,90. J'ai lu que c'est à cet endroit que se mesure la perce "officielle" annoncée par le fabricant (*). La perce de ta Selmer métal de 1932 est de 15,40 selon tes mesures, y'a une vraie différence quand même.

- en haut du corps du haut : 15,30. J'ai lu sur un forum d'outre-atlantique que c'est normal, le corps du haut est élargi au niveau de la clef de La (pour l'émission, le baril, les notes de gorges, j'ai pas tout compris techniquement mais ils disent que c'est normal).

- en bas du corps du bas : 20 mm.

(*) "The narrowest point of the bore is the middle tenon where the measurement is taken from, so a clarinet with a 14.6mm bore means it measures 14.6mm at the middle tenon."
et : "Manufacturers' published bore diameters are the measurements taken at the bottom of the upper joint".
" Why not the alto clarinet? " (Norman Heim, Clarinet & Saxophone magazine, septembre 1990)
Selmer Alto & C*
Selmer Sib. série L & C85 120
Avatar de l’utilisateur
EricW
Infidèle de la première heure
Messages : 8945
Inscription : 16 mai 2005, 22:38
Contact :

Message par EricW »

Bien joué :wink:

Effectivement ça fait une sacrée différence, et oui, je confirme que généralement les mesures diamètre de perce se font en bas du corps du haut.

Quand à l'évasement du corps du haut effectivement c'est normal : ça vise essentiellement à éviter une justesse trop hasardeuse des douzièmes. Je ne m'étale pas et renvoie à ma compilation d'infos sur la question, mais en gros c'est toujours la même histoire, bien expliquée dans le bouquin d'Ernest Ferron : la clé de douzième est un compromis, idéalement il faudrait autant de trous de douzième qu'il y a de notes dans le registre clairon, je te laisse imaginer le cauchemar mécanique... Sacré Ernest !

http://www.vents-sauvages.fr/bruicolage ... tesse.html

E.
« Finalement, j’ai rencontré une brouette, et j’ai pensé qu’elle me prêterait une oreille attentive. » Lewis Carroll
Avatar de l’utilisateur
L'Altiste
Canard professionnel
Messages : 2294
Inscription : 30 janv. 2015, 13:01
Localisation : Caen
Contact :

Message par L'Altiste »

Ah oui je me souviens l'avoir lu dans son ouvrage, maintenant que tu m'y fais penser.
" Why not the alto clarinet? " (Norman Heim, Clarinet & Saxophone magazine, septembre 1990)
Selmer Alto & C*
Selmer Sib. série L & C85 120
Répondre