Salive et anche.

On parle ici de tout ce qui touche de près ou de loin à la clarinette exclusivement.
Avatar de l’utilisateur
Toineclar
Rouge-gorge
Messages : 609
Inscription : 07 juin 2019, 20:09

Message par Toineclar »

La température de l'air est modifiée aussi par l'effet compression / décompression qui se produit après le bec dans l'instrument: essayez de souffler dans un cône de papier dans un sens puis dans l'autre et vous comprendrez. (Ouvrez quand même la petite extrémité, c'est plus facile pour souffler! :mrvert: :mrvert: :mrvert: )

Sinon, j'ai la chance (dixit mon dentiste) de saliver énormément.
Cela expliquerait d'après lui que ma première visite chez ce charmant monsieur au demeurant ne se soit effectuée qu'à plus de 55ans à cause d'une dent que je me suis bêtement cassée en mangeant du crabe.
Je n'avais jamais mis les pieds dans un cabinet dentaire de ma vie auparavant, mais là il a bien fallu enlever les deux morceaux.
Lui ayant demandé à cette occasion si d'autres travaux lui semblaient pertinents à entreprendre, genre détartrage, vu que je n'en avais jamais fait, il m'a dit, bof, avec la quantité de salive que vous avez, vous n'avez rien d'abimé ni d'encrassé au point de nécessiter ce mauvais traitement juste bon à rayer la dent et donc à favoriser l'accroche de la plaque.
Bref, depuis, plus jamais de dentiste (12 ans après), toujours pas de souci, une dent en moins sur 32 contrairement à mon épouse qui va deux fois par an se faire karchériser les quenottes depuis toujours et qui en est à sa 4ème en moins.

Sinon, au point de vue gêne pour jouer, au début comme je l'ai dit, je crachais, puis quand j'ai joué suffisamment régulièrement, le phénomène a disparu naturellement.

La flotte que j'ai dans les tampons vient exclusivement de la condensation, et la quantité est liée directement à l'hygrométrie ambiante.
Avatar de l’utilisateur
jp
Slap's King
Messages : 4998
Inscription : 14 mai 2005, 21:09
Localisation : Grenoble
Contact :

Message par jp »

iblix a écrit :
Dim a écrit :Me laver les dents à chaque fois que je prends la clar :roll: , j'ai beau avoir une très bonne hygiène dentaire...non.
Bah je fais ça moi, mais seulement si j'ai mangé depuis la dernière fois donc rarement plus de 3x par jour !
Enfin là je parle pour le boulot à la maison parce qu'évidemment tous ces efforts sont ruinés à la première jam, héhéhé.
('fin du coup pour le moment ça va. :cry:)
... pas exemple, en Jam, quand je slappe beaucoup (genre bourrée à trois temps pendant deux heures) j'aime bien avoir un truc genre vieille prune pour bien sentir comme le milieu de ma langue est en train de se couper... La gueule de la basse le lendemain. Il paraît même qu'il y en a qui fumaient il y a des années et que la cendre de leur clope tombait parfois au fond du pavillon de la clar basse (et se mélangeait à... ce qui était au fond). Mais c'était il y a très très longtemps, il y a prescription.
jp
"L’histoire nous enseigne que se fier à la future bonne volonté d’un narcissique immoral et vindicatif n’est pas une très bonne stratégie à long terme".M.T. Anderson pour Slate
Yann AR
Touriste
Messages : 8
Inscription : 15 juil. 2020, 18:09

Message par Yann AR »

Je vais avoir un super sujet de conversation ce soir à table :D Merci !
Le lavage de dents systématique a l'air de marcher assez bien. C'est curieux parce que je le pratique avant un spectacle (conteur de métier) et ça m'aide à "réveiller" ma mâchoire, et c'est vrai à moins postillonner.
Je vais essayer de moins serrer l'anche. Et de décomplexer sur le sluurrp.

Bon Noël à vous :)
Avatar de l’utilisateur
Oliv
Touriste
Messages : 24
Inscription : 09 oct. 2020, 10:57
Localisation : Ariège (09)

Message par Oliv »

Bien content de tomber sur ce sujet : je salive énormément moi aussi (sans que cela ait épargné mes dents en revanche, ou alors peut-être que je ne salivais pas autant avant) au point que j'ai renoncé à toucher l'anche avec ma langue :shock: pour faire un détaché. Et si j'essaie l'exercice de JP, d'interrompre le son en effleurant l'anche, cela donne un son mouillé dès que je reprends :roll:. Je me contente d'une sorte de "tu" comme à la flûte à bec, qui donne quelque chose d'un peu poussif :( , en relevant bien la clarinette et en me concentrant sur l'émission de l'air, tout en serrant le bec le moins possible. Est-ce que je suis en train de prendre une mauvaise habitude ?
Je me dis aussi qu'avec le temps mon corps finira bien par trouver le chemin :wink: , et que le mieux en attendant... c'est de jouer comme je peux...
La clarinette, c'est comme le kayak : posture et respiration !
Avatar de l’utilisateur
iblix
Canard professionnel
Messages : 2549
Inscription : 11 févr. 2009, 12:40
Localisation : Bruxelles
Contact :

Message par iblix »

Oui je pense que tu risques très fort de prendre de mauvaises habitudes, non seulement de détaché mais aussi d'embouchure, parce que je me demande si en détachant sur le palais, tu peux prendre suffisamment de bec.
Si tu adaptes ta façon de jouer ton corps ne va pas pouvoir s'adapter.
Au delà de ce problème de salivation, qui va s'atténuer avec l'habitude, ça prend du temps d'avoir un détaché propre, c'est normal, il vaut mieux ne pas éluder le problème.
Brian: "You have to be different!"
The Crowd: "Yes, we are all different!"
Small lonely voice: "I'm not!"
Avatar de l’utilisateur
Oliv
Touriste
Messages : 24
Inscription : 09 oct. 2020, 10:57
Localisation : Ariège (09)

Message par Oliv »

Le problème, c'est que si je touche l'anche, pour le moment, très vite je ne peux plus jouer, ou alors le son devient dégueu. Tandis que si je fais comme indiqué en C sur le schéma de Polymétis (dans "détaché et lèvre infèrieure", je ne parviens pas à copier et coller l'image), je réussis à jouer apparemment correctement, surtout si je cherche consciemment à toucher le palais... :shock:
La clarinette, c'est comme le kayak : posture et respiration !
Avatar de l’utilisateur
Oliv
Touriste
Messages : 24
Inscription : 09 oct. 2020, 10:57
Localisation : Ariège (09)

Message par Oliv »

J'ai trouvé une solution qui me convient. Selon le cas, j'utilise l'une ou l'autre des 3 positions montrées sur le schéma : sur le palais lorsque j'ai beaucoup de salive (et, non, cela ne m'empêche de prendre correctement le bec), juste sous la anche ou sur la tranche lorsque ma langue est sèche. En outre, j'ai troqué mon bec 5RV lyre 88 contre un M30 profil tradi, et je me sens beaucoup mieux avec celui-ci (je crois en particulier que j'embouche mieux avec le profil tradi, ce qui m'étonne un peu puisque, selon les vendeurs de Toulouse, ils vendent surtout le 88 - 99 % des ventes). Puis une semaine après, j'ai reçu (après avoir essayé celui de ma prof) une ligature optimum, et depuis j'ai fait un nouveau bond en avant sur la qualité de mon émission. :D
Question pour ceux qui ont cette ligature : je ne parviens pas à changer de plaquettes : retirer et remettre la 1 (livrée montée), oui, mais engager la 2 ou la 3, non, je n'arrive pas au petit clik. D'après un vendeur de Vandoren, c'est un peu dur au début, et j'attends mon prochain cours pour voir ça avec ma prof (j'ai résisté à l'envie d'y passer un petit coup de lime). Est-ce quelqu'un a rencontré ce problème ?
La clarinette, c'est comme le kayak : posture et respiration !
Avatar de l’utilisateur
Oliv
Touriste
Messages : 24
Inscription : 09 oct. 2020, 10:57
Localisation : Ariège (09)

Message par Oliv »

Bon, il fallait juste forcer, ma prof a réglé ce problème, les plaquettes neuves jamais montées ayant besoin d'être forcées au départ...
La clarinette, c'est comme le kayak : posture et respiration !
Répondre