Partition Turandot

On parle ici de tout ce qui touche de près ou de loin à la clarinette exclusivement.

Partition Turandot

Messagepar edp » Mer Juil 03, 2019 16:24 pm

J'ai sous les yeux la partition d'orchestre de Turandot, édition Ricordi.

Page 3, troisième mesure du numéro 1, le clarinettiste (sib) doit jouer un ré# de l'extrème grave.

Bref, à moins de jouer une clarinette qui dispose du mib grave, il va devoir transposer à vue avec une clarinette en LA.

Page 5 il en a de nouveaux, on m'a même dit qu'il avait un ré grave quelque part (surprenant), mais je ne l'ai pas trouvé (j'en suis au début et je ne pense pas me farcir les 461 pages).

J'ai toujours pensé que les clarinettes qui ne sont pas de basset sont des clarinettes amputées :mrvert: ok, je :arrow: :arrow: :arrow:
Cor de basset, clar sib, clar basse
edp
Canard professionnel
 
Messages: 2507
Inscrit le: Lun Avr 09, 2007 22:38 pm
Localisation: IDF

Messagepar Dim » Mer Juil 03, 2019 17:52 pm

Je loue ma fullboehm à un tarif par dégueulasse :lol:
Sinon j'ai déjà vu faire un saxophoniste, baisser d'un demi ton son sax bar par le biais d'un contorsion visant à obstruer le pavillon à l'aide de sa jambe abaissant ainsi la note.
Mais bon, déjà qu'on a pas toujours l'air fin avec notre clarinette à la bouche, si en plus faut faire du yoga avec... :roll:
- Comment dois-je l'entendre ?
- Par les oreilles, ces choses, des deux côtés de votre tête. J'ai les mêmes et vous me les échauffez.
Alambic Dieudonné Corydon Talon
Avatar de l’utilisateur
Dim
La Castafiore !
 
Messages: 9344
Inscrit le: Ven Déc 30, 2005 18:17 pm
Localisation: Var (83)

Messagepar Henri » Lun Juil 08, 2019 14:19 pm

J'ai vu, à plusieurs reprises, des mi bémol écrits pour clarinette en si bémol ; c'était toujours dans des études ou exercices de compositeurs italiens. Est-ce que les clarinettes utilisées en Italie ont plus souvent un mi bémol que les nôtres ?
Henri
Chat noir
 
Messages: 1008
Inscrit le: Ven Mar 27, 2009 8:51 am

Messagepar LEBOUBOU » Dim Juil 21, 2019 18:06 pm

edp a écrit:J'ai sous les yeux la partition d'orchestre de Turandot, édition Ricordi.

Page 3, troisième mesure du numéro 1, le clarinettiste (sib) doit jouer un ré# de l'extrème grave.

Bref, à moins de jouer une clarinette qui dispose du mib grave, il va devoir transposer à vue avec une clarinette en LA.

Page 5 il en a de nouveaux, on m'a même dit qu'il avait un ré grave quelque part (surprenant), mais je ne l'ai pas trouvé (j'en suis au début et je ne pense pas me farcir les 461 pages).

J'ai toujours pensé que les clarinettes qui ne sont pas de basset sont des clarinettes amputées :mrvert: ok, je :arrow: :arrow: :arrow:


les clarinettes italiennes ont souvent un mib grave, par tradition?
ça doit encore exister , j'ai vu ça à Venise fin du siècle dernier en tout cas...
sinon ça se joue effectivement avec une clarinette en la
les parties de basse de Wagner pour clarinette basse en la= tu transposes
idem pour Offenbach ou les Strauss: cl Ut, La, Sib= tu transposes :-)
Franck LE BOURHIS
Sib et La Selmer Privilège BD5/CL6/5JB, Alto Selmer B40, Basse Buffet-Crampon BD5, Sax tenor Selmer série 3 Otto Link 7*
Avatar de l’utilisateur
LEBOUBOU
Curieux
 
Messages: 78
Inscrit le: Jeu Mai 24, 2012 23:54 pm
Localisation: Pau

Messagepar edp » Lun Juil 22, 2019 12:36 pm

Bah oui, en fait je pense que les clarinettes avaient sans doute par défaut le mib grave. Parce que, à part quelques cas particulier (Mozart qui met une sib de basset pour son copain Stadler), j'imagine que l'intérêt du compositeur est d'écrire un truc facilement jouable par tous et que si les clarinettes n'avaient pas cette note, Puccini aurait demandé une clar en la. Pour Wagner la basse en la existait à l'époque (j'en ai même vue une ancienne d'ailleurs).

Jusqu'à récemment, les clarinettes "haut de gamme" de chez Amati avaient toutes cette note. J'ai d'ailleurs une méthode de clarinette tchékoslovaque de 1971 (de Jiri Kratochvil) où la clarinette photographiée présente tous les raffinements qui doivent être ceux d'une Full Boehm (mi grave, sol# articulé, une clé en plus entre les trous de fa et de sol) ; à comparer avec la méthode de Didier (que j'adore) de 1978 qui présente la clarinette basique. Et pourtant la méthode tchékoslovaque va moins loin que la Didier (j'apprécie la tchékoslovaque pour les nombreux exemples du répertoire qu'on ne trouve pas nécessairement ailleurs, et toutes les clarinettes y passent - j'ai par exemple sous les yeux un exemple d'un opéra utilisant une clarinette en ré, "Juro Janosik" de J. Cikker).
Cor de basset, clar sib, clar basse
edp
Canard professionnel
 
Messages: 2507
Inscrit le: Lun Avr 09, 2007 22:38 pm
Localisation: IDF


Retourner vers Clarinette

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Bing [Bot], Majestic-12 [Bot] et 4 invités