Alors celle-là c'est la Meyer!

On parle ici de tout ce qui touche de près ou de loin à la clarinette exclusivement.

Alors celle-là c'est la Meyer!

Messagepar Alceste-le-loup » Mer Juin 19, 2019 11:14 am

Bonjour tout le monde!

c'est à un genre nouveau d'enquête policière que je vous convie à participer, ayant, pour la résoudre, besoin de connaissances dont je suis dépourvu, mais dont je suppose que certains d'entre vous les possèdent.


Meyer, c'est une marque. Une marque de becs, entre autres.


Or, je viens, précisément, de remettre la main sur un bec Meyer, qui m'avait été offert, voilà de nombreuses années, par un monsieur qui, n'étant pas musicien, n'en avait que faire.


Je l'essaye depuis hier (le bec, pas le monsieur…), avec une satisfaction mêlée de surprise. Voici le point sur lequel ce bec me satisfait:


- il est "direct", c'est-à-dire qu'il émet ce que vous lui envoyez sans aucune déperdition, ce qui permet à votre son de rester égal à lui-même quel que soit le registre.

On pourrait sans doute en déduire qu'il n'a aucune souplesse, mais je préfère attendre de le connaître mieux pour en juger.


Le point qui m'amène à solliciter vos lumières, en revanche, est celui-ci:


- ce bec exige un soutien de colonne d'air absolument énorme, tout-à-fait inhabituel, doublé d'une embouchure d'un immobilisme que je trouve dangereux,

et semble n'autoriser que peu les nuances de type "piano", tout en ne permettant pas non plus l'assombrissement du son, qualité pourtant précieuse dans le style que je joue à la clarinette.

En somme, ce bec est un têtu, un obstiné. Un c'est-comme-ça-et-pas-autrement.


Je me suis demandé, au début, si cela ne serait pas dû à son ouverture, comme c'est souvent le cas, n'est-ce pas?

M'armant d'une certaine patience, à force de l'examiner sous toutes les coutures, j'ai fini par mettre l'oeil, non sans mal, sur un chiffre minuscule, inscrit là où repose l'anche quand on la monte…

Etrange emplacement pour ce type d'info, mais bon, pourquoi pas?

Le chiffre est 4. Et c'est le seul chiffre présent sur le bec. Le seul. 4.


D'où l'énigme que je vous demande de m'aider à résoudre. L'énoncé tient en deux points:

- pensez-vous qu'il s'agisse de l'indication de l'ouverture du bec?

- et, pour ceux qui connaissent Meyer, que diriez-vous connaissant ce chiffre? Est-ce un bec ouvert? fermé? Semi-ouvert? Semi-fermé? Ou autre…???

Car rien ne me permet de supposer que les chiffres indiquent le même degré d'ouverture chez toutes les marques, comprenez-vous?

Il y a forcément des différences de notation d'un fabricant à l'autre, comme pour les tailles de vêtements, par exemple!

Ces interrogations peuvent sembler étranges, j'en conviens, de la part d'un clarinettiste de métier qui exerce depuis plus de 40 ans, mais je vous jure que je me sens totalement désarmé, là! :roll: :roll:

Je n'ai jamais joué Meyer, jusqu'ici, et la résistance terrible qu'il m'oppose m'est inconnue, même chez Otto Link, pourtant revêche quand on n'est pas habitué. Quid???


Dernière indication: comme je ne possède, actuellement, que des anches Vandoren de force 4, c'est avec l'une d'elles que je le travaille-au-corps, mais cela ne clarifie sans doute pas grand-chose...

Que je me fasse bien comprendre: un bec "direct", c'est bien, mais si cela suppose que je lui sacrifie mon goût pour les nuances, il part à la poubelle aussitôt. Je suis musicien, pas bûcheron. :(

Ceci posé, depuis des années, je joue Otto Link 5, avec des anches de force 4, et tout se passe très bien, même si j'ai l'impression que ces anches-là deviennent plus faibles ces derniers temps…


Quoi qu'il en soit, je remercie par avance grandement et chaleureusement celui ou celle qui se montrera capable et acceptera de m'en dire plus au sujet de Meyer-le-mystérieux,

le Lupin-de-l'ébonite, Le Rocambole-de-la-Ligature!

Et voilà!

Que l'Anat vous soit Cohen et Weber en Fa mineur!

Alceste
Le moment où je parle est déjà loin de moi (Nicolas Boileau)
Alceste-le-loup
Curieux
 
Messages: 87
Inscrit le: Ven Nov 09, 2012 9:44 am

Messagepar EricW » Mer Juin 19, 2019 14:00 pm

Bonjour tout seul,

Bigre, que de questions existentielles pour une histoire d'ébonite.

Alors, pour ce que je peux contribuer :
Alceste-le-loup a écrit:- pensez-vous qu'il s'agisse de l'indication de l'ouverture du bec?


J'aurais tendance à dire que oui. En tout cas c'est généralement le cas.

Alceste-le-loup a écrit:- et, pour ceux qui connaissent Meyer, que diriez-vous connaissant ce chiffre? Est-ce un bec ouvert? fermé? Semi-ouvert? Semi-fermé? Ou autre…???

Car rien ne me permet de supposer que les chiffres indiquent le même degré d'ouverture chez toutes les marques, comprenez-vous?
Il y a forcément des différences de notation d'un fabricant à l'autre, comme pour les tailles de vêtements, par exemple!

Certes, ces échelles ne sont pas du tout normalisées. Mais, si j'en crois ça (seul source que j'ai réussi à glaner à propos des ouvertures des becs Meyer pour clar),

https://www.dawkes.co.uk/meyer-bb-clari ... ite/010666

alors on peut raisonnablement en déduire que 4 correspond à un bec assez fermé (ce qui pourrait expliquer le manque de dynamique).

Alceste-le-loup a écrit:Ces interrogations peuvent sembler étranges, j'en conviens, de la part d'un clarinettiste de métier qui exerce depuis plus de 40 ans, mais je vous jure que je me sens totalement désarmé, là! :roll: :roll:


Bah non, devant un bec inconnu aux réactions surprenantes, on a tous le droit d'être désarmés...

Alceste-le-loup a écrit:Dernière indication: comme je ne possède, actuellement, que des anches Vandoren de force 4, c'est avec l'une d'elles que je le travaille-au-corps, mais cela ne clarifie sans doute pas grand-chose...


A priori si le bec est fermé il devrait bien s'acomoder de planches d'anches de 4.

E.
« Finalement, j’ai rencontré une brouette, et j’ai pensé qu’elle me prêterait une oreille attentive. » Lewis Carroll
Avatar de l’utilisateur
EricW
Infidèle de la première heure
 
Messages: 7976
Inscrit le: Lun Mai 16, 2005 22:38 pm

Messagepar Alceste-le-loup » Mer Juin 19, 2019 16:51 pm

alors on peut raisonnablement en déduire que 4 correspond à un bec assez fermé (ce qui pourrait expliquer le manque de dynamique).


Alors là, bien joué! Un grand merci!

En effet, non seulement on peut en déduire qu'il s'agit d'un bec fermé, c'est clair, mais de plus, qu'il s'agit du bec le plus fermé de toute la collection!

Et dire que je n'ai pas été fichu de tomber sur cette page dont tu viens de m'envoyer le lien!

Au cas où quelqu'un d'autre, nous lisant, serait interessé, voici une conclusion supplémentaire:

- Attendu que sur mon Otto Link 5 habituel (le plus fermé de la gamme Otto Link) mon anche force 4 est un peu trop faible, mais que pour ce fameux Meyer 4, elle semble un peu trop forte,

la conlusion s'impose: Le plus fermé des Meyer est déjà plus ouvert que le plus fermé des Otto Link.

D'où: Meyer est un fabricant de becs ouverts, ce qui est vrai même pour les plus petits numéros de leur catalogue.

Bon à savoir.


Petite parenthèse intrigante, concernant les anches ces temps-ci: autant il est vrai que les Force 4 sont des "planches" (joli, ton lapsus contrôlé, hé!hé! :wink:) , autant je trouve inquiétant

de les voir devenir, avec le temps, de plus en plus insignifiantes, pâlichonnes, faibles... comme si elles perdaient leur nerf, leur tonicité, petit-à-petit...

mauvais choix de roseau, peut-être, ou manque d'application dans la fabrication, qui sait...?


Quoi qu'il en soit, un grand merci pour ton aide!

amicalement

Alceste
Le moment où je parle est déjà loin de moi (Nicolas Boileau)
Alceste-le-loup
Curieux
 
Messages: 87
Inscrit le: Ven Nov 09, 2012 9:44 am


Retourner vers Clarinette

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 13 invités