Page 5 sur 5

MessagePublié: Jeu Fév 15, 2018 11:17 am
par Clapat
Salut Dim,

Oui, oui je savais bien ce que je testais. N'ayant pas été convaincu, je me suis dit effectivement qu'il valait mieux bois que Green-line. Les Tosca m'ont fait changer d'avis, bien-sûr. Mais pour changer il faut des sous. Elles sont bien plus chères. Et il aurait fallu m'habituer à cette perce différente des perces Prestige (voire changer de bec ?).

Après je joue toujours avec plaisir ma Yamaha 26 en ébonite, et ma très chouette métal.

J'ai été attiré par les métal pour le look à l'époque. Et quand j'ai compris qu'il fallait cogiter sur des becs différents pour en tirer le maximum (car perces droites sur ces clarinettes), j'ai pris du plaisir sur ces instruments.

Donc je n'ai pas d'à priori. Mais je ne jouerai pas n'importe qu'elle clarinette dans n'importe quel contexte.

MessagePublié: Sam Aoû 22, 2020 8:52 am
par Téhos
salut à tous
pour juger les différences de matières d'une clarinette (voir également entre marques /types ) , le plus objectif serait de faire un test à l'aveugle comme pour le VIN, cad les yeux bandés et en évitant les reconnaissance au toucher et donner ensuite ses impressions , avec des dégustations de vin à l'aveugle on prends des grandes leçons d'humilité et on a de grandes surprises dans les 2 sens.....

MessagePublié: Sam Aoû 22, 2020 11:45 am
par dgallo
Bonjour à tous,

je peux donner ma petite expérience de Green Line. J'ai deux clarinettes BC festival, une en La en grenadille et une Sib Green Line : elles ne sonnent pas exactement pareil, mais c'est à cause de la différence de tonalité, par contre j'ai pu comparer ma Sib avec la sœur Sib de ma clarinette en La et ni moi ni personne autour n'a pu déceler de différence de son. Au niveau du confort et de l'ergonomie je n'en vois pas non plus.

Question fragilité, je peux confirmer : il y a un an et demi, ma clarinette est tombée d'une table pendant une répétition (bête accrochage avec un fil de micro) ... et s'est cassée en deux entre les deux corps. Heureusement, c'est le tenon extérieur sur le corps du bas qui a cassé et la cassure était très nette ; mon luthier préféré (Y. Lebrun à Vannes, très, très chouette) a pu le recoller à la cyanolite, la réparation tient bien, est pratiquement invisible et n'a eu aucune incidence sur le son ... ouf :)

Donc que du bonheur avec la Green Line, mais dans les situations à risques (balades musicales, bœufs dans les pubs, ...) je prend plutôt la métal.

Daniel

MessagePublié: Ven Aoû 28, 2020 11:56 am
par matz
Bonjour,

Ayant testé pas mal de clarinettes récemment dans l'optique d'un changement d'instrument et ayant eu une RC GL pendant 8 ans puis une Festival bois pendant presque autant d'années et ayant également pu essayer les Selmer Evolution (résine en paroi interne), quelques points que j'ai pu noter :
- Les modèles "composites" offrent un peu moins de résistance que les équivalents bois à jouer
- Pour les gens qui écoutent, c'est extrêmement difficile de faire la différence bois/"composite"
- Les modèles "composites" sont il me semble un poil plus lourd que les bois, mais c'est peanuts
- La perce des modèles "composites" ne bouge quasiment pas au fil des ans, le bois un peu plus

En résumé, sauf si le critère numéro un est de jouer sans se poser de questions dans tous types d'environnements sans craindre la fente, il ne faut pas établir son choix sur le critère bois/"composite" en premier lieu. Avis personnel : justesse et timbre en premier, ça ce sera très difficile à corriger par la suite, le confort de jeu en second, le reste après :)

Matz